Fin de la première conférence virtuelle de l’IB : les responsables pédagogiques tirent les derniers enseignements

Au cours de cette conférence virtuelle de quatre jours, plus de 4 500 chefs d’établissement et professionnels de l’éducation de 110 pays se sont réunis pour participer à des discussions intéressantes sur les possibilités, les innovations et les recherches dans le domaine de l’éducation. Les participants à l’événement auront désormais la possibilité de mettre à profit tout ce qu’ils ont appris pour changer les choses dans leurs communautés scolaires.

La directrice générale de l’IB, Siva Kumari, a ouvert par un discours cette première conférence virtuelle à laquelle ont participé plus de 4 500 chefs d’établissement, professionnels de l’éducation et experts de 110 pays. Elle y a fait l’éloge des professionnels de l’éducation pour leur travail en première ligne durant la plus grande perturbation de l’éducation jamais connue et a également présenté les plans de l’IB pour enrichir la prochaine génération de citoyens du monde avec des programmes d’études de haute qualité et conçus pour le monde moderne.

La directrice générale a fait remarquer que, tout comme les médecins, les professionnels de l’éducation doivent se tenir au courant des derniers travaux de recherche pour maintenir leurs connaissances à jour afin de proposer un enseignement qui répond aux exigences de la quatrième révolution industrielle.

« Nous voulons assurer la reconnaissance de nos enseignants en tant que professionnels de l’éducation et veiller au développement de nos jeunes et des prochaines générations de l’IB. Nous croyons que la responsabilité professionnelle des enseignants est égale à celle des médecins. Les enseignants contribuent à la santé et à la richesse de notre société en veillant au développement des prochaines générations. Pour ce professionnalisme très nuancé, vous méritez notre plus grand respect », a affirmé Mme Kumari.

« En imaginant la suite des événements alors que nous émergeons de cette pandémie mondiale, nous devenons cocréateurs », a-t-elle poursuivi en parlant de la nature collaborative du rôle que jouent les professionnels de l’éducation dans la mise en œuvre des programmes de l’IB.

Au cours de plus de 60 sessions à la demande, des conférenciers principaux, des experts et des participants ont abordé de façon constructive le monde de l’éducation en pleine évolution, la transformation de l’enseignement et de l’apprentissage, la diversité, l’équité et l’inclusion, la conception des programmes d’études, l’évaluation et bien d’autres sujets. Lancés sur le thème « Repenser l’avenir », les participants à la conférence ont approfondi leurs connaissances de différents aspects de l’IB comme ses matières, ses programmes et ses ressources dans le cadre de tables rondes et de sessions thématiques avec des professionnels de l’éducation éminents. Les participants ont appris que les professionnels de l’industrie partout dans le monde doivent se rassembler et apprendre à utiliser les dernières recherches, stratégies et perspectives sur l’éducation pour mieux répondre aux besoins de leurs communautés scolaires.

Des chefs d’établissements et des professionnels de l’éducation ont salué le succès de la conférence et ont partagé ce qu’ils ont préféré sur les médias sociaux. La présentation des projets communautaires et des travaux artistiques des élèves du monde entier ainsi que les interactions proposées aux participants pour partager leurs connaissances et solidifier leurs réseaux font partie des moments forts de la conférence.

L’organisation a également exprimé qu’elle planifie de concentrer ses efforts sur des méthodes continues centrées sur la communauté et fondées sur des données pour s’adapter et répondre aux demandes des établissements, des professionnels de l’éducation et des élèves.

« Les compétences que vous développez chez vos élèves à l’aide des programmes de l’IB, à savoir la pensée critique, la curiosité du monde, la créativité, l’habileté de formuler une hypothèse sur un problème et de faire appel à un processus de recherche pour le résoudre, leur servira dans un avenir imminent », a souligné Mme Kumari.

Selon de récentes recherches, le système éducatif de l’IB donne aux élèves du Programme du diplôme un avantage en matière de pensée critique et aux élèves du Programme à orientation professionnelle (POP) la capacité d’adaptation et les compétences générales que recherchent les employeurs. Il a un effet positif sur le bien-être des élèves du Programme primaire (PP) en plus de soutenir l’apprentissage transdisciplinaire, l’intégration et le développement d’autres qualités sociales et émotionnelles.

« Il s’agit de compétences qui seront nécessaires à l’avenir pour s’adapter à la nature imprévisible de la réalité qui se présente à nous. La créativité et la curiosité sont des compétences fondamentales qu’il faut posséder pour assurer le meilleur avenir possible », a déclaré Nicole Bien la directrice de la division de l’apprentissage et de l’enseignement à l’IB.

« L’éducation est la force pour le bien la plus puissante dont nous disposons dans ce monde en constante évolution », a expliqué Mme Kumari qui cherche sans relâche à augmenter l’accès aux programmes de l’IB et leurs possibilités. Elle a veillé à ce que l’IB atteigne son objectif d’investir dans les technologies numériques comme les évaluations électroniques primées du Programme d’éducation intermédiaire (PEI). Elle a également augmenté le nombre de bourses d’études permettant de mener à bien un diplôme universitaire de deuxième cycle, en partenariat avec University of the People.

Ces efforts ont permis à l’IB de continuer à croître malgré la pandémie, de mettre en œuvre plus de 7 000 programmes de l’IB dans plus de 5 300 établissements dans 158 pays et de délivrer plus de diplômes que jamais auparavant au cours de ses 52 ans d’existence. L’organisation a également veillé à maintenir des coûts peu élevés pour ses établissements, à offrir des activités de perfectionnement professionnel gratuites et à supprimer les frais d’inscription.

La plateforme des ressources de la conférence, qui comprend l’enregistrement des sessions avec les conférenciers et les experts ainsi que les sessions thématiques, sera à la disposition des participants jusqu’au 12 février 2021.