La technologie au service de l’évaluation dans le PEI

Sue Wilkinson, responsable en chef de l’évaluation électronique à l’IB, s’est exprimée sur l’évaluation électronique du Programme d’éducation intermédiaire (PEI) et sur le fait d’utiliser la technologie en classe et d’équiper les élèves des compétences du XXIe siècle dont ils auront besoin pour réussir.

L’évaluation électronique du Programme d’éducation intermédiaire (PEI) de l’IB a remporté le prix de la catégorie meilleure utilisation de l’évaluation sommative ainsi que les félicitations du jury dans la catégorie du meilleur projet transformationnel lors de l’édition 2018 des prix eAssessment Awards consacrés à l’évaluation électronique qui a eu lieu à Londres. « L’introduction de l’évaluation électronique a été une étape décisive dans le parcours entrepris par l’IB pour former des élèves autonomes et des penseurs critiques capables de bâtir un monde meilleur », a déclaré Mme Wilkinson, se réjouissant de ce grand moment pour l’IB.

En quoi l’évaluation du PEI donne-t-elle davantage de sens à l’apprentissage et à l’évaluation des élèves ? Bien que nous vivions dans un monde de plus en plus numérique, l’intégration de la technologie dans l’évaluation éducative à plus large échelle est lente, comme l’a souligné Mme Wilkinson. 

« Les évaluations sur ordinateur sont riches en contenu multimédia et dynamiques, de telle sorte que les questions peuvent être conçues de manière à demander aux élèves de faire davantage appel à leurs connaissances qu’à la mémorisation, a-t-elle expliqué. Seulement un quart de l’évaluation électronique du PEI repose explicitement sur les connaissances. Le reste des examens se concentre davantage sur les compétences de recherche, de communication et de pensée critique [...]. »

La technologie facilite chaque étape de l’évaluation électronique du PEI dont « [l]a conception numérique donne aux élèves la possibilité de travailler sur des images, des textes visuels, des vidéos, des animations et des modèles complexes, a précisé la responsable de l’IB. Les candidats peuvent créer, manipuler et prendre des décisions sur la manière de gérer les données. »


Lire l’article dans son intégralité (en anglais uniquement)