Les élèves de l’IB semblent avoir une longueur d’avance en matière de pensée critique, selon une nouvelle étude

Selon les données de l’étude de l’Université d’Oxford, les élèves du Baccalauréat International (IB) possèdent des compétences de pensée critique sensiblement plus solides que leurs pairs d’autres programmes. Dans un monde en constante évolution, les établissements cherchent des moyens d’enseigner aux élèves les compétences dont ils auront besoin pour réussir au-delà de la salle de classe. Des études antérieures ont montré que les compétences de pensée critique sont un facteur déterminant de la réussite individuelle et collective des élèves, ce qui explique pourquoi elles sont prisées par les élèves, les parents, les établissements et les universités.

Plus de 560 élèves de huit établissements scolaires en Angleterre, en Australie et en Norvège ont participé à l’étude qui a examiné l’effet du Programme du diplôme de l’IB sur la pensée critique des élèves. Aucune recherche n’avait auparavant adopté une approche qui compare et mesure le niveau de pensée critique des élèves du Programme du diplôme et d’autres programmes à travers le monde à l’aide d’une évaluation validée.

L’étude d’un an mandatée par l’IB a été menée par l’Oxford University Centre for Educational Assessment (OUCEA). D’après les résultats quantitatifs, les élèves du Programme du diplôme possèdent des niveaux de pensée critique sensiblement plus élevés que les élèves d’autres programmes. Cet avantage se maintient même après un contrôle des covariables pertinentes afin de pouvoir utiliser des méthodes statistiques de régression et d’appariement des coefficients de propension. En outre, au fur et à mesure que les élèves progressaient dans le Programme du diplôme, leurs compétences de pensée critique s’amélioraient, ce qui les distinguait une fois de plus des élèves d’autres programmes.

Suite à une révision du programme d’études du Programme du diplôme, l’analyse menée par l’OUCEA a révélé que l’approche de développement de la pensée critique développée par l’IB est conforme aux meilleures pratiques fondées sur des preuves. Les cours du Programme du diplôme ainsi que les composantes uniques de son programme d’études, notamment le cours de théorie de la connaissance (TdC), offrent des occasions de développer des compétences de pensée critique.

 « J’ai l’impression que nos élèves sont plus complets que les autres, car nous facilitons les deux côtés. Nous les aidons à réfléchir aux choses sous des angles différents pour qu’ils arrivent à leurs propres conclusions étayées. Et je crois que c’est une partie très précieuse du cours. » (Enseignant du cours de systèmes de l’environnement et sociétés en Angleterre)

Parallèlement au cours de TdC, les élèves ont souligné que le mémoire de l’IB était utile pour favoriser le développement des compétences de pensée critique. Par ailleurs, les élèves et les professionnels de l’éducation ont également indiqué que le Programme du diplôme préparait mieux les élèves à l’enseignement supérieur que les autres programmes d’études nationaux.

 « On ne peut affirmer avec certitude que la participation au programme de l’IB améliore la pensée critique. Toutefois, il convient de remarquer que peu importe la façon dont les nombreuses variables préexistantes étaient contrôlées, les élèves de l’IB semblaient avoir une longueur d’avance en matière de pensée critique. Les conclusions suggèrent que les approches pédagogiques qui se concentrent sur l’enseignement explicite des compétences de pensée critique et l’occasion pour les élèves de mettre ces compétences en pratique dans chacun de leurs cours peuvent faciliter le développement des compétences en matière de pensée critique. Les élèves et les enseignants de l’IB ont indiqué divers moyens par lesquels l’IB encourage le développement de la pensée critique. Nous espérons qu’à l’avenir, nous pourrons dresser un tableau encore plus clair de la manière d’améliorer les compétences de pensée critique des élèves », a commenté Therese Hopfenbeck, chercheuse principale du projet.   

Dans le cadre de la stratégie d’innovation continue des programmes d’études de l’IB, cette recherche précède un vaste projet mené en collaboration avec l’OUCEA, l’Australian Council for Education Research (ACER) et la Jacobs Fondation, qui vise à élaborer et à partager des stratégies d’enseignement qui soutiennent le développement des qualités du profil de l’apprenant de l’IB et des compétences qui favorisent la sensibilité internationale chez les jeunes.

Mme Hopfenbeck et son équipe de l’OUCEA présenteront leur recherche sur la pensée critique à la conférence virtuelle de l’IB.

Pour en savoir plus, veuillez lire le résumé de la recherche ou le rapport complet (en anglais uniquement).