Siva Kumari rejoint le jury international du Prix mondial du pluralisme

On estime à 1,5 milliard le nombre d’élèves ayant été affectés par les conséquences des fermetures d’établissements scolaires en raison de la pandémie de COVID-19 (coronavirus). Cette dernière a mis à rude épreuve tous les systèmes éducatifs du monde entier, en particulier dans les pays les moins bien préparés à ce genre de perturbations.

L’éducation est indispensable pour construire des sociétés inclusives qui résistent à la peur et à la haine. Les établissements scolaires et les professionnels de l’éducation de la communauté de l’IB aident déjà les apprenants à s’engager dans un dialogue qui inclut de multiples perspectives, des points de vue marginalisés et différentes formes d’expression, afin de favoriser l’inclusion grâce à la pensée critique et à la recherche en classe. Ce travail doit non seulement être reconnu, mais aussi développé à grande échelle. Il s’agit désormais d’un défi mondial urgent que nous devons relever. 

Les systèmes éducatifs, dont ceux de nos écoles du monde de l’IB, vont devoir s’attaquer aux inégalités structurelles et à l’exclusion, proposer un accès équitable et être plus inclusifs. Nous avons le plaisir d’annoncer que notre directrice générale, Siva Kumari, va faire partie du jury international qui décerne le Prix mondial du pluralisme. Ce dernier récompense les personnes et les organisations dont le travail remarquable aborde le défi que représente le fait de vivre une vie paisible et productive dans la diversité. Le prix est décerné par le Centre mondial du pluralisme, un centre international de recherche et d’éducation fondé par Son Altesse l’Aga Khan, en partenariat avec le gouvernement du Canada.

Les établissements éducatifs et les professionnels de l’éducation tels que le personnel administratif, les concepteurs de programme d’études et les enseignants apportent une contribution essentielle au pluralisme et méritent d’être reconnus pour leur travail acharné. En 2019, le Prix mondial du pluralisme a été décerné à un groupe de professionnels de l’éducation de Bosnie-Herzégovine, de Croatie, du Monténégro et de Serbie qui travaillent sur des méthodologies et des ressources qui proposent un enseignement de l’histoire responsable, inclusif et aux multiples perspectives dans la région des Balkans. Ils ont créé des ressources et des sessions de formation pour aider les enseignants à aborder le sujet controversé des guerres des années 1990 en ex-Yougoslavie, dans lesquelles ils se concentrent sur des expériences individuelles et personnelles, conçues pour aider les élèves à développer de l’empathie et à établir des liens à travers leurs différences.

Le jury du Prix mondial du pluralisme, présidé par le très honorable Joe Clark, ancien premier ministre du Canada, est composé des personnes suivantes : Kim Ghattas (Liban), journaliste lauréate d’un Emmy ; la très honorable Ratna Omidvar, sénatrice canadienne ; Annika Söder (Suède), ambassadrice et présidente de l’Institut européen de la paix ; Precious Omuku (Nigéria), évêque et représentant spécial de l’archevêque de Canterbury pour les conflits en Afrique subsaharienne ; et Paula Gaviria (Colombie), directrice de la fondation COMPAZ.

Apprenez-en plus sur le Prix mondial du pluralisme 2021.