Conférenciers

Nous avons le plaisir de vous présenter les conférenciers principaux et à l’honneur de la conférence mondiale de l’IB de cette année, qui partageront avec vous la manière dont ils envisagent de bâtir l’avenir de l’éducation.

Ama van Dantzig

Ama van Dantzig

Biographie

Ama van Dantzig partage son temps entre Accra et Amsterdam, s’efforçant d’établir des liens entre deux mondes que tout semble opposer. Ancienne élève de l’IB, elle a poursuivi ses études dans le domaine du développement et, très tôt, elle a fait preuve d’une vision du monde très affutée.

Elle a cofondé Dr. Monk, un organisme qui utilise la recherche et la formation d’idées pour s’attaquer aux questions de l’inégalité et de la durabilité au niveau mondial. Ama van Dantzig possède une grande expérience du terrain dans une multitude de pays et de communautés. Elle croit en la capacité des gens à trouver des solutions ingénieuses pour les problèmes de notre époque.

La variété pimente la vie, et c’est pourquoi Ama van Dantzig puise son énergie dans la nouveauté et l’innovation.

Apprendre à partager

Comme l’auteure Fatou Diome l’a déclaré à la télévision française en 2015 lors d’un débat avec un homme politique néerlandais de droite : « On sera riche ensemble ou on va se noyer tous ensemble. » Cette phrase a été prononcée dans le contexte tragique des gens qui quittent leur pays et traversent l’Atlantique dans l’espoir d’une vie meilleure.

Nous avons beaucoup appris en dix d’expérience comme entrepreneurs sociaux sur les inégalités et la durabilité au niveau mondial. Nous savons que le fait de concevoir la société en silos distincts limite notre perspective. Nous vivons véritablement dans un monde complexe interconnecté, dans un système. Dans notre quête d’influence, nous avons appris à reconnaître la complexité et la corrélation des éléments dans notre monde.

La création et la consommation de richesses a pour conséquence l’émission incontrôlée et irraisonnable de dioxyde de carbone (CO2). Les régions riches du monde se développent, consomment et matérialisent leurs rêves ambitieux, mais ne calculent pas l’impact en matière d’émissions de CO2. Nous ne tenons pas compte de la relation entre les émissions de CO2 et les indices du changement climatique tels qu’ils ont lieu dans d’autres régions du monde, comme les pluies imprévisibles et dévastatrices, les inondations, la sécheresse, la famine, etc. Il n’existe pas de consensus quant à la mobilisation d’investissements en vue de payer pour les conséquences du changement climatique dans les pays du Sud. Les régions riches et influentes du monde continuent de planifier leurs développements technologiques et se préoccupent peu de savoir d’où viennent les ressources naturelles et humaines utilisées pour ces développements, à savoir les pays du Sud. Quand nous pensons aux pays du Sud, les mots qui nous viennent à l’esprit sont « aide », « développement » et « pauvreté ». Notre conception de la société mondiale est biaisée et très souvent même arriérée. Cela fait des décennies, sinon des siècles, que les pays du Sud investissent dans les rêves et les ambitions des pays riches.

Comment pouvons-nous changer de mentalité pour passer de celle du rappeur 50 Cent, « Deviens riche, ou meurs en essayant », à celle de l’artiste de rue des marchés de Camden, « Deviens riche, ou essaye de partager » ?

Heidi Hayes Jacobs

Heidi Hayes Jacobs

Biographie

Heidi Hayes Jacobs est fondatrice et présidente du Curriculum Designers Group. Ce groupe fournit des services professionnels permettant aux établissements scolaires et aux organisations du monde entier de créer des expériences d’apprentissage intéressantes et qui ont du sens, mais aussi de concevoir des plans de programmes d’études alignés verticalement et de favoriser des stratégies d’enseignement pour répondre aux besoins des apprenants du XXIe siècle. Elle a conseillé des groupes du domaine de l’éducation que ce soit au niveau international, national, des États ou des provinces, ainsi que des organisations professionnelles telles que l’ASCD, la NAESP, Learning Forward, le European Council of International Schools, la Near East School Association, le College Board, les ADK International Sino-Canadian Schools en Chine, le Learning Network de Nouvelle-Zélande, le Kennedy Center, les Peace Corps World Wise Schools, le Carnegie Hall, EduTech en Australie, le Committee on Teaching About the United Nations, le Baccalauréat International, la NY State Higher Education Commission, le groupe de travail du CCSSO sur les compétences mondiales et le projet collectif de l’AASA centré sur l’innovation. Elle fait partie de l’équipe d’architectes de Fielding-Nair International qui travaille dans 47 pays sur les possibilités de développement grâce aux espaces d’apprentissage modernes. En 2014, elle a obtenu le prix MAIS International Educator Award. Elle est l’auteure de treize ouvrages, dont le plus récent est Bold Moves for Schools: How We Create Remarkable Learning Environments, coécrit avec Marie Alcock.

Êtes-vous prêts à faire preuve d’audace dans votre établissement scolaire ? Création d’espaces d’apprentissage, d’emplois du temps et de programmes modernes pour assister l’apprenant contemporain.

Comment pouvons-nous préparer nos apprenants pour l’avenir ? Des établissements scolaires dans le monde entier réfléchissent aux actions audacieuses nécessaires pour créer un environnement d’apprentissage réceptif. Si nous voulons que les apprenants d’aujourd’hui effectuent des expériences d’apprentissage innovantes et intéressantes, nous avons besoin des structures de programmes correspondantes pour soutenir ces efforts. Mme Jacobs explorera les nouvelles idées et pratiques en matière d’espaces d’apprentissage, de configuration de groupes, d’emplois du temps et de conception des programmes. Elle présentera des exemples passionnants d’architecture scolaire moderne venant du monde entier, mais aussi de nouveaux types d’emplois du temps et d’organisation de groupes visant à stimuler notre imagination. Surtout, elle partagera des stratégies spécifiques non seulement afin d’impliquer les équipes de travail dans les écoles du monde de l’IB dans le processus de transformation mais aussi pour qu’elles trouvent le courage de le faire. Comme elle l’a dit dans son récent ouvrage : « Nous soutenons les actions audacieuses plutôt que les tièdes répétitions du passé, parce que l’audace stimule l’innovation et fait avancer les actions nécessaires pour effectuer la transition vers le "maintenant" ».

Stefani Hite

Stefani Hite

Stefani Hite est diplômée de l’American School in London, de l’Université Tufts et de l’Universitéde Pennsylvanie. Après une carrière de dix ans dans le marketing, Mme Hite s’est tournée vers le monde de l’éducation. Au cours de son doctorat à l’Université de Pennsylvanie, elle a mené un travail de recherche sur les efforts réalisés par les enseignants de la maternelle à la 12e année pour mettre en œuvre un changement de programme.

Elle possède de nombreuses années d’expérience dans le domaine de l’éducation en tant qu’enseignante et membre de la direction d’une école internationale. Stefani Hite se consacre à présent à la conception de solutions reposant sur l’apprentissage, un domaine dans lequel elle a acquis une grande expérience professionnelle. Elle apporte son soutien à des organismes qui souhaitent mettre en œuvre un changement systémique, en favorisant l’instauration d’une efficacité collective, de la pensée design et de la direction participative. Elle est coauteure d’un livre intitulé Intentional and Targeted Teaching: A Framework for Teacher Growth and Leadership, rédigé en collaboration avec Douglas Fisher et Nancy Frey.

Transformer l’évaluation des enseignants en un processus d’apprentissage professionnel significatif

Le verdict : les approches traditionnelles en matière d’évaluation n’ont pas d’influence positive sur la réussite des élèves (Stecher, 2018). Alors, comment trouver un équilibre entre l’obligation de rendre des comptes et la mise en place d’un système permettant aux enseignants de travailler collectivement et de mener leur propre développement professionnel ? « Lorsque nous observons les cultures favorisant la collaboration [...] nous remarquons que dans les systèmes qui reposent fortement sur la collaboration [...] il existe un sens croissant de la responsabilité envers les actions menées et le besoin d’expliquer leur raison d’être, non pas uniquement pour son propre bénéfice, mais pour celui du système dans son ensemble » (Fullan, 2017). Il est largement démontré qu’une culture de collaboration a le pouvoir d’influencer grandement la réussite des élèves (Hattie, 2017). En utilisant des pratiques de direction participatives, les équipes pédagogiques peuvent développer un modèle d’évaluation des enseignants véritablement significatif afin de créer un processus d’apprentissage professionnel, c’est-à-dire des expériences différenciées pour les enseignants qui sont alignées sur un modèle commun au sein de l’établissement et fondé sur des données probantes. L’approche de direction participative est idéale pour les chefs d’établissement qui tiennent à transformer les membres de leur corps enseignant en des professionnels de l’éducation autonomes. Au cours de la session, nous examinerons l’étude de cas d’un établissement scolaire durant son parcours transformateur tout en assimilant des outils et des protocoles pratiques utiles pour créer un modèle d’évaluation qui mène à un enseignement plus ciblé et adapté aux besoins des élèves.

Stecher, B. et. al. (2018). Improving teaching effectiveness: Final report: The Intensive Partnerships for Effective Teaching Through 2015–2016. Santa Monica (Californie), États-Unis : RAND Corporation.
Fullan, M. Making progress possible: A conversation with Michael Fullan. Educational Leadership. Été 2017, volume 74, p. 8 – 14.
Hattie, J. et Zierer, K. 2017. Ten mindframes for visible learning: Teaching for success. New York, États-Unis : Routledge.

Lord David Puttnam

Lord David Puttnam

Biographie

Lord David Puttnam est président d’Atticus Education, une société d’éducation en ligne fondée en 2012, qui dispense des séminaires audiovisuels à des élèves du monde entier. En plus de cela, il est membre de la Chambre des Lords où il joue un rôle actif dans des domaines variés comme l’éducation, l’environnement et les compétences numériques. Pendant 30 ans, il a été producteur indépendant de films récompensés, dont Mission, La Déchirure, Les Chariots de feu, Midnight Express, Bugsy Malone et Local Hero. Ces films ont reçu en tout 10 Oscars, 10 Golden Globes, 25 BAFTA (académie britannique des arts de la télévision et du cinéma) et la Palme d’or à Cannes.

L’avenir : ami ou ennemi ?

Qu’est-ce qui définit une éducation réussie ? À quoi ressemblera une telle éducation dans l’avenir ? Quels ajustements entraînera cet avenir ?

Dans son discours liminaire, Lord Puttnam tentera de définir exactement ce que nous entendons par « éducation » et de déterminer où notre compréhension actuelle du succès des élèves s’inscrit dans une vision durable de l’avenir.

Alors que dans le monde entier, chacun voit sa vie quotidienne de plus en plus influencée par les progrès de la technologie, l’avenir devient une source d’anxiété où se peint un paysage presque dystopique d’emplois automatisés, de fausses nouvelles et de fuites des cerveaux dans le domaine du numérique. Lord Puttnam expliquera que l’avenir n’est pas à craindre, mais plutôt à envisager avec espoir et optimisme si nous nous attelons à transformer la façon dont nous éduquons nos jeunes.

Cela impliquera une réévaluation de ce qu’on entend réellement par « éducation » et « intelligence ». Par exemple, les méthodes d’évaluation des aptitudes des élèves actuelles reposent sur les mauvais critères, et entraînent ainsi des résultats erronés. Les recherches suggèrent que dans l’avenir numérique, les compétences uniques aux humains telles que la créativité et la pensée critique seront privilégiées. Lord Puttnam soulignera l’importance d’encourager les gouvernements et d’aider les professionnels de l’éducation à concevoir de nouvelles méthodes d’apprentissage visant à cultiver et à développer ces compétences. Sans cela, nous risquons de ne pas être suffisamment préparés pour les conséquences au niveau social, économique et de l’emploi d’un XXIe siècle fondé sur la technologie.

Shai ReshefShai Reshef

Biography:

Shai Reshef est le président de University of the People (UoPeople), la première université à but non lucratif, en ligne, sans frais de scolarité et dont les diplômes sont reconnus aux États-Unis. Il s’agit d’une révolution en matière d’éducation. L’université propose des formations américaines de haute qualité, accessibles et abordables, grâce à d’un modèle d’apprentissage en ligne innovant. Elle bénéficie de l’aide de bénévoles provenant des meilleures institutions d’enseignement à l’échelle mondiale et offre aux étudiants la flexibilité nécessaire pour réussir leurs études supérieures et se construire un avenir meilleur, peu importe qui ils sont et d’où ils viennent.

Shai Reshef dispose de 25 années d’expérience en tant qu’entrepreneur dans le domaine de l’éducation internationale. De 1989 à 2005, il a été président de Kidum Group, une organisation à but lucrative proposant des services en matière d’éducation. De 2001 à 2004, il a également été président de K.I.T. eLearning, le partenaire d’apprentissage en ligne de l’Université de Liverpool et la première université en ligne en dehors des États-Unis.

William Richardson

Will Richardson

Biographie

M. Richardson est un activiste de premier plan qui plaide pour une réinvention de l’expérience scolaire de tous les enfants. Son travail autour de l’apprentissage moderne se concentre sur les écarts entre nos connaissances et nos convictions sur l’apprentissage et nos actions dans les établissements. Il examine également les nouvelles opportunités et les défis de l’apprentissage moderne ainsi que les nouvelles possibilités incroyables que les technologies actuelles offrent aux salles de classe. Il est père de deux enfants qui ont grandi dans l’ère numérique, et a été professionnel de l’éducation pendant 22 ans au sein d’établissements scolaires publics.

M. Richardson est le cofondateur de ModernLearners.com, un site Web dédié à l’exploration de nouvelles voies d’apprentissage et d’enseignement dans les établissements. Il est le co-créateur de Change.School, une expérience d’apprentissage professionnel intensive d’une durée de huit semaines destinée aux responsables du secteur éducatif qui souhaitent recadrer leur travail selon une perspective moderne. Il est également le co-créateur de la Modernlearners.Community, un site d’adhérents hébergeant actuellement plus de 500 professionnels de l’éducation de plus de 20 pays qui sont engagés dans un apprentissage professionnel continu soutenu par une équipe de conseillers expérimentés et de membres de la communauté.

Conférencier et auteur de renommée internationale, Will Richardson a fait des présentations devant des centaines de milliers de professionnels de l’éducation dans 18 pays et a travaillé avec des dizaines d’établissements du monde entier sur la nécessité de modifier radicalement les modèles traditionnels de scolarisation en fonction du monde actuel. En 2017, M. Richardson a été nommé parmi les 100 initiateurs de changement dans le secteur éducatif au niveau mondial par le site finlandais HundrED et parmi les cinq meilleurs « Edupreneurs » à suivre par Forbes. Il est l’auteur de six ouvrages dont le dernier, Freedom To Learn, est publié chez Solution Tree. 

Apprendre aujourd’hui, apprendre demain : réinventer les établissements dans le monde connecté

Presque tout le monde convient que l’omniprésence des technologies de l’information et des réseaux accélère le rythme du changement. Cependant, l’ironie pour les établissements est que le vrai changement se produit uniquement lorsque l’on commence à s’occuper du présent et non de l’avenir. À moins d’engager des conversations sérieuses sur ce que constitue vraiment l’apprentissage et la façon dont il s’effectue le plus efficacement possible dans les salles de classe, tout changement que nous tenterons d’apporter à l’avenir aux établissements risque d’être hors de propos et de ne pas être viable. En fait, notre tâche la plus difficile est peut-être de reconnaître un bon nombre de vérités désagréables à l’égard de nos approches actuelles en matière d’éducation. Les établissements n’ont pas été construits pour répondre aux attentes d’un monde d’abondance où les connaissances, l’information, les enseignants et les technologies sont partout. Et en réalité, même si nos élèves connectés apprennent sans cesse dans leur quotidien, la majorité de ce qu’ils apprennent n’a rien à voir avec ce qui est présenté dans le programme d’études. Cette session examine les occasions et les défis présentés aux établissements d’aujourd’hui qui souhaitent commencer par répondre à la question : « Qu’entendez-vous par "apprendre" ? »

Kendall Zoller

Kendall Zoller

Biographie

Kendall Zoller (titulaire d’un doctorat en direction pédagogique) est auteur, éducateur, chercheur, conférencier international et coauteur de Calming Chaos, Leading Through the Ecotone (2018) et The Choreography of Presenting (Corwin Press, 2010). En tant que président de Sierra Training Associates, il est spécialisé en communication et en conseils à la direction. Il est également l’auteur d’une trentaine de chapitres d’ouvrages et d’articles de revues sur des thèmes comme la communication, la communauté et la direction. Son travail s’est propagé aux États-Unis, au Canada, en Europe, en Chine, en Thaïlande, en Inde, en Malaisie et aux Philippines. Il est intervenu à l’Université Harvard, l’Université de Berkeley, à l’Université de Boston, l’Université de Chicago, l’Université Loyola du Maryland et au St. Anselm College.

Utilisation de l’écotone pour bâtir l’avenir : du chaos au calme

L’écotone est l’endroit entre celui où vous vous trouvez et celui où vous voulez aller. C’est l’expérience d’avancer vers l’avenir. La progression vers le futur requiert une tolérance au chaos tout en fournissant simultanément des îlots de calme. Les îlots de calme donnent aux gens des lieux de réflexion, de pensée et de clarification pendant que le parcours d’incertitude se poursuit. La destination future est peut-être claire mais le voyage peut être plein ambiguïté et d’inconfort. Un écotone peut aider durant ce voyage.