Conférenciers

Vous trouverez ci-dessous des informations concernant les thèmes et les intervenants des tables rondes du Festival africain de l’éducation à Nairobi, au Kenya.

Rencontrez notre conférencier principal, Eric Wainaina, qui est chanteur-compositeur, artiste de studio et de spectacle maintes fois primé et ancien élève de l’IB. Regardez cette vidéo (en anglais) pour écouter M. Wainaina parler de son discours et de son expérience en tant qu’ancien élève de l’IB.

Conférenciers

Wanjiru Waweru Waithaka

Wanjiru Waweru Waithaka

Wanjiru Waweru Waithaka est diplômée d’architecture intérieure de la Glasgow School of Art, Université de Glasgow, Royaume-Uni.

Après avoir mis sa passion pour le design et la fabrication au service d’Amber Africa, qu’elle a dirigé pendant dix ans, Wanjiru Waweru Waithaka a décidé qu’il était temps de créer en Afrique la première marque internationale destinée aux enfants. Funkidz Limited est une marque pour enfants enthousiasmante et innovante qui conçoit et fabrique des produits destinés aux enfants de 0 à 16 ans.

Funkidz Tech – Kidz Go Tech s’est donné pour mission de transformer l’éducation sur le continent africain. Cette initiative entend la faire progresser à pas de géants à travers un apprentissage expérientiel qui s’ancre dans le XXIsiècle et qui passe par la technologie, la robotique et l’animation.

Wanjiru Waweru Waithaka croit en ce qu’elle accomplit au quotidien, participant pas à pas à un changement positif pour les jeunes entrepreneurs en Afrique. Elle espère bousculer le modèle du petit commerce de bord de route qui prédomine au Kenya et en Afrique pour que la région devienne un continent d’industriels, sans distinction de genre.

Le Kenya manque de compétences techniques en production, ce qui a conduit Wanjiru Waweru Waithaka à démarrer un programme de formation interne en mai 2016, afin d’élever le savoir-faire des charpentiers et menuisiers du pays à un niveau international.

Kamau Gachigi

Dr Kamau Gachigi

Kamau Gachigi est directeur administratif et fondateur de Gearbox, une organisation à but non lucratif qui fournit à ses membres un accès à des machines-outils à commande numérique et à des machines traditionnelles nécessaires pour créer des prototypes et produire à faible volume, notamment pour la fabrication de circuits imprimés. Gearbox propose par ailleurs des formations et des services de gestation et d’accélération d’entreprise afin d’élargir l’accès à la production au Kenya. Kamau Gachigi préside également le conseil d’administration de l’autorité nationale de formation dans l’industrie et il est membre du conseil mondial dédié à l’avenir de la production dans le cadre du Forum économique mondial. Il est membre du groupe consultatif du partenariat entre sciences appliquées, ingénierie et technologie (Banque mondiale et plusieurs gouvernements africains).

Par le passé, il a été directeur du parc scientifique et technologique de l’Université de Nairobi où il a fondé un « fab lab ». Il a fondé un autre « fab lab » à l’académie Riruta Satellite en tant qu’intervention urbaine pour la formation et l’offre de compétences modernes aux personnes sans qualification. Les « fab labs » sont des centres de fabrication numérique. Ils font partie d’un réseau international fondé au MIT qui compte un millier d’initiatives de ce type dans le monde entier. À ce titre, les « fab labs » représentent des terrains d’opportunités uniques vers les capacités d’industries 4.0 dans des cadres urbains et ruraux.

Kamau Gachigi est également conseiller principal dans la création d’un programme d’études en ingénierie pour l’université de technologie et d’innovation prévue à Kiambu. Il a obtenu son doctorat en physique du solide à l’Université d’État de Pennsylvanie, aux États-Unis, puis a travaillé au Japon pour TDK pendant plus de deux ans en recherche et développement. Il détient un brevet américain pour un appareil de stockage d’énergie et il est l’auteur d’une dizaine de publications universitaires et de nombreux autres articles non techniques.

Jeff Koinange

Jeff Koinange

Jeff Koinange est un journaliste et présentateur de radio et de télévision kényan célèbre. Il est surtout connu en tant que premier journaliste kényan à avoir travaillé pour CNN et CNN International, ainsi que comme présentateur d’une émission-débat populaire controversée.

Après avoir été élève à la St Mary’s School à Nairobi, Jeff Koinange a poursuivi ses études au Kingsborough Community College de Brooklyn, États-Unis, où il a obtenu un diplôme en 1989. Il est également titulaire d’un diplôme universitaire en journalisme de radiotélévision de l’Université de New York.

Avant de rejoindre CNN, Jeff Koinange a travaillé pour Reuters Television de 1995 à 2001. Il était chargé de l’Afrique et a occupé le poste de chef de production de 1999 à 2001. Il a également été producteur à ABC News de 1991 à 1992, puis à NBC News en 1994.

Il a couvert des sujets très importants pour CNN en Afrique, comme la crise du Darfour et les guerres civiles au Libéria et en Sierra Leone, ainsi que la famine au Niger, travail pour lequel il a été récompensé par un Emmy Award. Il a également couvert des actualités en dehors de l’Afrique, notamment à travers des reportages approfondis sur les conséquences de l’ouragan Katrina et la guerre en Iraq.

En 2007, Jeff Koinange a quitté CNN pour rejoindre par la suite une nouvelle chaîne de télévision kényane, K24, pour y présenter les actualités. Depuis 2017, il anime « Jeff Koinange Live », une émission-débat diffusée sur la chaîne Citizen TV Kenya, qui fait partie des Royal Media Services.

Eric Wainaina

Eric Wainaina

Eric Wainaina est chanteur-compositeur et ancien élève de l’IB de la St Mary’s School à Nairobi, au Kenya. Il a poursuivi ses études au Berklee College of Music à Boston, où il a reçu un diplôme avec mention en musique, se spécialisant dans la composition de chansons ainsi que la production et l’ingénierie du son. Eric Wainaina a commencé sa carrière musicale en tant que membre de « Five Alive », un groupe de garçons qui chantent a capella lancé en 1996.

Dans le métier depuis vingt ans, il a produit son premier album, Sawa Sawa, qui demeure à ce jour l’un des albums solo les plus vendus au Kenya. Maintes fois acclamé, Sawa Sawa a établi sans conteste son statut au sein des plus grands artistes kényans. Les albums en studio qui ont suivi incluent Twende Twende en 2006 et Love and Protest en 2011. Eric Wainaina a reçu plusieurs récompenses : le prix du MNET dans la catégorie Chanteur masculin ; le prix KORA en tant que Meilleur artiste d’Afrique orientale (2002) ; et les prix Kisima dans les catégories Meilleur artiste afro-fusion, Meilleure chanson et Meilleure vidéo (2007).

En parallèle de sa passion indéniable pour la production musicale, Eric Wainaina a poursuivi avec succès une carrière dans le spectacle musical. En 2004, il a écrit Mo Faya, un spectacle de 21 morceaux qui s’inspire de la légende de Lwanda Magere, un guerrier mythique du folklore luo, dans lequel il jouait également. Inauguré au GoDown Arts Centre de Nairobi, le spectacle est ensuite parti en tournée nationale, enchainant 52 représentations entre 2007 et 2008. Le spectacle a ensuite été sélectionné dans le cadre du New York Musical Theatre Festival de 2009. Il est actuellement en phase d’atelier avec le Sundance Institute, en préparation d’un lancement international.

Profil d’Eric Wainaina :

  • Directeur de Rainmaker Limited
  • Cofondateur de Live At The Elephant
  • Fondateur de la NBO Musical Theatre Initiative
  • Directeur musical du spectacle musical Tinga Tinga Tales
  • Enseignant de musique à Brookhouse
  • Compositeur de musique de film

Intervenants

Alexandra Holland

Alexandra Holland

Alexandra Holland est responsable du développement pédagogique pour les académies Aga Khan. Au cours des huit dernières années, elle a collaboré avec les académies en Inde, au Kenya et au Mozambique pour mettre en œuvre un continuum des programmes de l’IB adapté aux élèves des pays en développement afin de les préparer à utiliser leur éducation pour améliorer la qualité de vie dans leurs communautés locales. Elle coordonne le travail réalisé dans le cadre des cinq composantes du programme d’études des académies Aga Khan (l’éthique, le pluralisme, les cultures, l’économie au service du développement, la gouvernance et la société civile), qui est intégré à tous les aspects de l’enseignement et de l’apprentissage ayant lieu dans les académies.

Mme Holland a commencé à enseigner le cours d’histoire de l’IB au Sha Tin College de Hong Kong en 2001. Elle a occupé depuis les rôles de responsable du département d’histoire, coordonnatrice du mémoire, coordonnatrice de la théorie de la connaissance et coordonnatrice du Programme du diplôme à divers moments de sa carrière.

Elle a également fait partie de la première équipe enseignante de l’African Leadership Academy à Johannesburg. Mme Holland est examinatrice et animatrice d’ateliers de l’IB et a contribué en 2016 à la publication du livre MYP New Directions, édité par Mary Hayden, Jeff Thompson et Judith Fabian.

Dr Benson Kairu

Benson Kairu

Benson Kairu s’intéresse de près au développement du potentiel humain et est toujours enthousiaste à l’idée d’avoir une influence positive sur le monde. Cela fait 20 ans qu’il enseigne à des personnes de divers niveaux et il a participé au lancement des programmes de l’IB à l’Aga Khan Academy et au Braeburn College à Nairobi, au Kenya.

Depuis huit ans, M. Kairu est consultant pour l’Organisation du Baccalauréat International en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient. Il est le fondateur d’Edumentor Consultants, un organisme visant à aider les établissements à mettre en œuvre la pédagogie du XXIe siècle, et travaille sur un livre intitulé Employability Skills for Technical Professionals, qui est en phase de prépublication.

Il est titulaire d’un doctorat, d’un diplôme de deuxième cycle et d’un baccalauréat en éducation de l’Université Kenyatta et est actuellement animateur auxiliaire à ALX, à Nairobi, pour le compte de L’African Leadership University.

Outre passer du temps en famille ou lire un bon livre, M. Kairu est passionné par le fait d’utiliser son talent pour encourager les autres à découvrir les joies de l’apprentissage tout au long de la vie.

John Mbuthi

John Mbuthi

John Mbuthi est maître de conférences à l’Université Riara à Nairobi, au Kenya, depuis 2012.

Il prépare actuellement un doctorat en gestion de l’éducation à l’Université Kenyatta à Nairobi. Sa thèse porte sur l’apprentissage par le travail, et sur la manière dont il influence les chances de décrocher un emploi pour les enseignants diplômés du Kenya.

John Mbuthi a dirigé des équipes de recherche variées dans le domaine de l’éducation. Sa dernière initiative en date était un programme de perfectionnement professionnel destiné à tous les enseignants du Kenya.

Il a auparavant occupé plusieurs postes de direction dans l’éducation. Il a notamment été doyen du département d’éducation à l’Université Riara, chef d’établissement de la Rusinga School à Nairobi ainsi que chef d’établissement adjoint et premier coordonnateur de l’IB à l’Aga Khan Academy de Nairobi.

À l’Université Riara, il a été à la tête du développement d’un cours débouchant sur un certificat qui porte sur des approches pédagogiques modernes destinées aux enseignants et professeurs d’universités.

Denise Michel

Denise Michel

Après avoir terminé un contrat de quatre ans au Moyen-Orient comme coordonnatrice du Programme primaire et adjointe au chef d’établissement, Denise Michel est récemment rentrée dans son pays d’origine, l’Afrique du Sud. Mme Michel est une professionnelle de l’éducation expérimentée du réseau de collaborateurs de l’IB (IBEN). En tant que prestataire de services indépendante, elle forme de nouveaux membres de l’IBEN à des rôles initiaux et avancés, dirige des visites de vérification et d’évaluation dans les établissements, est consultante pour les établissements scolaires candidats et anime des ateliers de perfectionnement professionnel de l’IB.

En tant que coordonnatrice du PP et directrice de la section primaire de la Hout Bay International School à Cape Town, en Afrique du Sud, Mme Michel a dirigé avec succès la transition de l’établissement du programme d’études britannique aux programmes de l’IB. Elle a également soutenu divers établissements de la région durant le parcours qui les a menés à l’autorisation de proposer des programmes de l’IB. Elle a aussi dirigé l’atelier Teaching and learning from an international perspective en Afrique du Sud et participé au projet de la King Faisal Foundation (KFF) en Arabie saoudite.

Mme Michel se passionne pour le développement des programmes de l’IB en Afrique et travaille à son soutien.

Sanda Ojiambo

Sanda Ojiambo

Sanda Ojiambo est convaincue du rôle de l’entreprise pour aussi bien fournir du sens que générer du profit, idée qu’elle défend sans relâche et avec passion. Elle est titulaire d’un diplôme universitaire de deuxième cycle en politiques publiques et en économie.

Durant les 11 premières années de sa carrière, elle a travaillé dans le secteur des ONG ainsi qu’aux Nations Unies, commençant à CARE International en Somalie avant d’entrer au PNUD Somalie. Elle a dirigé des programmes dans des domaines divers, tels que la maternité sans risque, l’éducation, la préservation de l’environnement, la gouvernance et le déminage des mines antipersonnel. Par la suite, Sanda Ojiambo est allée travailler pour IPPF Africa Region, une ONG panafricaine qui concentre son action sur la santé et les droits des femmes.

En 2008, elle a rejoint Safaricom Limited avec la volonté manifeste d’inciter les entreprises à contribuer au programme de développement et de durabilité par l’intermédiaire de la technologie, de l’innovation et du partenariat. Sanda Ojiambo dirige le service de responsabilité d’entreprise qui coordonne l’intégration des objectifs de développement durable, l’information sur la durabilité, la technologie liée au développement des produits et les fondations Safaricom et M-PESA.

Elizabeth Rogo

Elizabeth Rogo

L’expérience internationale d’Elizabeth Rogo s’étend sur plus de 17 années, dans les domaines de l’ingénierie, des opérations, de la gestion de projet, du conseil, du développement et de la gestion de l’entreprise, et ce dans les services pétroliers (terrestres et maritimes) pour des sociétés internationales dont BJ Services, Baker Hughes (Baker Oil Tools Division) et Weatherford International. Ses missions l’ont notamment conduite au Canada, aux États-Unis, en Europe et en Afrique. En 2011, elle a rejoint la division d’Afrique orientale de Weatherford International en tant que gestionnaire du développement pour l’Afrique orientale. Elle était alors basée à Kampala, en Ouganda. En 2013, elle a été promue gestionnaire du développement principale pour l’Afrique orientale, rôle qui l’a conduit à s’établir à Nairobi, au Kenya.

Durant cette carrière pionnière, Elizabeth Rogo a été la première femme dans la division subsaharienne de Weatherford à occuper des postes à responsabilité aux niveaux régional et national. Elle a ainsi été nommée responsable pays (Kenya) puis responsable région Afrique orientale (Kenya, Ouganda, République-Unie de Tanzanie, Mozambique et Éthiopie) de 2015 à 2017, avant de lancer sa propre société de services pétroliers, ce qui était également inédit pour une femme dans la région. Elizabeth Rogo est titulaire d’un diplôme universitaire en science (chimie) de l’Université Mount Saint Vincent et d’un diplôme en ingénierie de l’Université Dalhousie, toutes deux situées à Halifax, en Nouvelle-Écosse, au Canada. Elle préside actuellement la division de Nairobi de la Société des ingénieurs pétroliers (SPE). Pour de nombreux jeunes professionnels dans le secteur de l’énergie, elle représente un mentor dynamique. Elle est très sollicitée pour intervenir sur les questions de diversité des genres et de contenu local dans l’industrie pétrolière.

Rob Williams

Rob Williams

Jusqu’en juillet 2018, Rob Williams était le directeur général du groupe d’établissements Braeburn Schools au Kenya. Il est aujourd’hui le directeur administratif chargé des questions stratégiques pour le groupe. M. Williams est un vétéran du secteur de l’enseignement privé et a contribué avec succès à la croissance de ce secteur au Kenya et en Tanzanie.

Il a présidé l’association des établissements scolaires internationaux en Afrique, un groupe de chefs d’établissement et de membres du conseil d’administration d’écoles internationales aux parcours variés. Il a également présidé le conseil du secteur de l’éducation du Kenya pour le Kenya Private Sector Alliance (KePSA, alliance du secteur privé du Kenya) pendant plusieurs années.  

Il a grandement contribué au développement de deux programmes universitaires : un programme de premier cycle universitaire de philosophie en éducation internationale et un programme de deuxième cycle sur le mentorat en éducation internationale. M. Williams participe également à des accords de collaboration entre universités concernant l’enseignement dans les écoles internationales. L’enseignement reste néanmoins sa passion première ainsi que sa plus grande compétence.

 

Conférenciers principaux de l’édition 2018 du Festival africain de l’éducation de l’IB

Regardez les vidéos (en anglais) ci-dessous et écoutez Conrad Hughes, directeur adjoint de l’École Internationale de Genève, et Patrick Awuah, président de l’Université Ashesi, évoquer leurs interventions lors du premier Festival africain de l’éducation qui s’est tenu en 2018 à Accra, au Ghana, et expliquer ce que réserve la prochaine édition du festival à Nairobi, au Kenya, en février 2019.

Conrad Hughes

Patrick Awuah