Dans cette section

Rechercher une école du monde de l'IB

L'IB pays par pays

Le Baccalauréat International® et les écoles du monde de l’IB

La relation de nature interdépendante qui unit les écoles du monde de l’IB et le Baccalauréat International® est un élément caractéristique et distinctif de la communauté mondiale de l’IB.

 

Participation et coopération

 

Depuis près de 40 ans, le Baccalauréat International développe et dispense ses programmes d’éducation internationale avec la participation et la coopération des écoles du monde de l’IB. La solidité de cette relation est essentielle dans tous les processus, qu’il s’agisse de la conception des programmes d’études, de la formation des enseignants, de l’évaluation des élèves, de l’autorisation et de l’évaluation de la mise en œuvre des programmes dans les établissements scolaires ou de la gouvernance de l’organisation.

Les chefs d’établissement, les membres de la direction et les enseignants sont activement impliqués dans toutes les étapes de ces différentes activités.

Cette coopération offre des opportunités uniques pour le perfectionnement professionnel et la constitution de réseaux de communication. Elle permet en outre à l’IB de créer des programmes qui s’inspirent des meilleures pratiques d’établissements scolaires du monde entier.

Par conséquent, l’IB est fréquemment décrite comme une communauté mondiale d’établissements scolaires développant et dispensant trois programmes communs. La solide relation qui unit l’IB et les établissements est souvent évoquée par les membres de cette communauté, et la participation et les partenariats font partie des cinq valeurs fondamentales de l’organisation. En témoignent les comités consultatifs de gouvernance et d’administration de l’IB, qui sont toujours composés de plusieurs membres d’établissements scolaires et sont souvent présidés par un chef d’établissement.

L’IB s’est engagé à intensifier la coopération au sein de la communauté mondiale des écoles de l’IB. Elle constitue l’une de nos plus grandes forces et fait la particularité de notre organisation. L’une des raisons pour laquelle nous avons adapté notre nouvelle identité était d’ailleurs de ne plus nous focaliser sur l’aspect « organisation » pour nous concentrer davantage sur celui de « communauté de l’IB », réalité bien plus vaste que l’organisation elle-même.

Indépendance et autonomie

L’organisation de l’IB et les écoles du monde de l’IB disposent cependant d’un certain degré d’indépendance et d’autonomie. L’organisation tient compte du fait que chaque école du monde de l’IB est une entité autonome et veille à ce que personne ne pense à tort qu’elle dirige ou gère les établissements scolaires. L’IB établit des normes relatives à l’enseignement des programmes mais n’impose rien quant à la manière de les mettre en application. Cela aide à assurer la grande diversité et variété de la communauté de l’IB, composée toutefois uniquement d’établissements scolaires ayant pour mission de dispenser une éducation de qualité afin de bâtir un monde plus paisible.

De nombreux chefs d’établissement sont impliqués dans la direction de l’IB, mais ses organes directeurs restent indépendants et ne sont aucunement dirigés par les écoles du monde de l’IB. Les écoles du monde de l’IB n’ont pas non plus le statut de « membre » de l’IB. L’IB est une fondation suisse sans but lucratif, un statut juridique qui lui procure des garanties lui permettant de préserver son indépendance, sa réputation et son intégrité.

Étant donné l’excellente réputation que nous nous sommes forgée au cours des 40 dernières années et l’importance que nous attachons à pouvoir démontrer notre indépendance (en particulier en matière d’évaluation vis-à-vis des universités et des gouvernements), il s’agit là d’un point primordial.


Interdépendance

Il en découle que le terme qualifiant au mieux la relation entre les écoles du monde de l’IB et l’IB est interdépendance. Tout en étant autonome et légalement indépendant, l’IB a choisi de collaborer le plus étroitement possible avec les écoles du monde de l’IB afin de bénéficier mutuellement des avantages apportés par un haut niveau de participation et d’implication.

  • Les chefs d’établissements et les coordonnateurs sont très impliqués dans tous les principaux comités consultatifs de gouvernance et d’administration (y compris le Conseil de fondation). Grâce à cela, les stratégies, pratiques et programmes de l’IB sont inspirés des meilleures pratiques et expériences d’établissements du monde entier, sans que cela ne fasse pour autant de l’IB une organisation mutuelle.
  • L’IB établit des normes claires sur la manière dont les programmes doivent être dispensés dans les écoles du monde de l’IB, ce qui nous permet de préserver notre excellente réputation. Cependant, l’organisation ne possède et ne dirige aucun établissement scolaire.
  • L’organisation utilise un système formel de comités de nomination afin de garantir la diversité au sein de la gouvernance et de s’assurer que celle-ci reflète de manière fidèle la communauté de l’IB. Elle prend également en considération les commentaires des établissements scolaires (notamment par le biais d’enquêtes de satisfaction et de questionnaires sur la révision des programmes) pour décider des politiques à mettre en œuvre. Toutefois, les écoles du monde de l’IB n’élisent pas les membres des organes directeurs de l’IB.

Au sein d’un réseau composé de plus de 2 000 écoles du monde de l’IB et de deux millions d’intervenants, c’est l’interdépendance de notre communauté et notre désir de mener à bien une mission commune qui nous définit.

 

Vous pouvez également consulter la page suivante :