Consultation pour les écoles du monde de l’IB

En tant qu’école du monde de l’IB, vous pouvez continuer à bénéficier du soutien de l’IB grâce à notre réseau de consultants, qui vous conseilleront pour renforcer votre programme de l’IB. Vous pouvez également recevoir des conseils en préparation d’une visite d’évaluation.

Le service « Consultation pour les écoles du monde de l’IB » a été conçu en pensant à vous.

  • La consultation peut débuter à tout moment : entre deux visites d’évaluation, en préparation à ces visites ou encore en même temps qu’une visite.
  • Votre établissement est unique : les conseils apportés dans le cadre de ce service tiennent ainsi compte de son identité et de sa situation particulières.
  • Les domaines jugés prioritaires par votre établissement sont au cœur du service. Il peut s’agir de vastes domaines concernant une norme dans son ensemble (tels que l’enseignement et l’apprentissage, l’évaluation, la philosophie, etc.) ou de sujets plus précis.
  • Ce service se décline en 12 composantes : en fonction du niveau de service désiré, vous pourrez en sélectionner une, deux ou trois comme point de départ.

1. Amélioration continue grâce aux normes de mise en œuvre des programmes et aux applications concrètes

Ce service examine l’alignement entre le plan d’action de l’établissement et les normes et applications concrètes du ou des programmes, au sein de la culture et du contexte de l’établissement. Dans ce cadre, le consultant pourra aider l’établissement à identifier des preuves et des actions concrètes correspondant à ces normes. Il pourra conseiller l’établissement sur ses pratiques collaboratives ainsi que sur la façon d’utiliser de manière efficace les publications de l’IB pour développer ses propres documents de politique et soutenir ses interlocuteurs dans la compréhension et la mise en œuvre des programmes. Le consultant pourra également apporter son soutien à l’établissement pour traiter les recommandations et/ou actions requises émises dans le dernier rapport de l’IB, ou encore l’aider à identifier les défis et surmonter les obstacles dans le développement de son ou ses programmes tandis qu’il progresse dans son parcours avec l’IB.

Dans le cadre du Programme primaire (PP), le soutien peut notamment consister à :
  • s’assurer que les cinq éléments essentiels du PP jouent un rôle clé dans l’enseignement et l’apprentissage de l’ensemble du programme d’études ;
  • aider l’établissement à développer le modèle de planification des modules du PP pour les enseignants de domaines particuliers ou pour des disciplines enseignées en dehors du cadre du programme de recherche ;
  • explorer les bonnes pratiques autour de l’enseignement et de l’apprentissage dans le PP (apprentissage transdisciplinaire et disciplinaire, apprentissage reposant sur la recherche et sur les concepts) ;
  • construire l’environnement d’apprentissage et s’assurer que le programme dispose des ressources nécessaires à la mise en œuvre du PP.
Dans le cadre du Programme d’éducation intermédiaire (PEI), le soutien peut notamment consister à :
  • établir des liens avec les publications du PEI pertinentes ;
  • comprendre comment organiser efficacement les projets du PEI ;
  • soutenir la planification et la réflexion coopératives afin de favoriser l’apprentissage interdisciplinaire et l’approfondissement de la compréhension propre à chaque discipline ;
  • créer un dispositif de suivi qualitatif de l’engagement des élèves dans les activités de service.
Dans le cadre du Programme du diplôme, le soutien peut notamment consister à :
  • aider l’équipe de direction pédagogique et la direction à trouver un équilibre entre les besoins et les exigences du Programme du diplôme et ceux d’autres programmes comme les programmes d’études nationaux, l’International General Certificate of Secondary Education (IGCSE), le programme Advanced Placement (AP), etc. ;
  • aider l’établissement à mener à bien la révision et la mise en œuvre des politiques du Programme du diplôme (par exemple, développer une culture de l’intégrité intellectuelle dans le Programme du diplôme qui irait au-delà des sanctions en cas de fraude) ;
  • conseiller l’établissement quant à la façon d’améliorer l’accès au Programme du diplôme à des élèves issus de différents contextes éducatifs et personnels.
Dans le cadre du Programme à orientation professionnelle (POP), le soutien peut notamment consister à :
  • trouver un équilibre entre les exigences des éléments du cadre (tronc commun, matières du Programme du diplôme, formation à orientation professionnelle) ;
  • conseiller sur les priorités à définir lors de la traduction du plan d’action en cibles annuelles pour le développement du POP, en fonction du contexte de l’établissement et après l’analyse des besoins et des ressources ;
  • aider la direction partagée à développer les éléments du POP et la coopération (synergie au cœur du cadre).

2. Mise en œuvre durable des programmes

Ce service porte sur le développement de systèmes et de processus visant à renforcer la durabilité du ou des programmes de l’IB. Le consultant pourra aider l’établissement à susciter un sentiment d’appropriation et de responsabilité partagée envers le programme grâce à une compréhension commune de la mission et de la philosophie de l’IB. Le rapport le plus récent de l’IB, le plan d’action et les politiques forment un cadre concret à partir duquel l’établissement peut développer des systèmes pour répondre les besoins spécifiques du programme. Le consultant pourra également assister l’établissement dans le développement de stratégies de direction durables (par exemple, consigner et entretenir la mémoire institutionnelle, planifier les ressources humaines sur le long terme ou encore développer un plan de perfectionnement professionnel répondant aux besoins de tous les enseignants et de l’ensemble du personnel). Plus largement, le consultant pourra participer aux efforts de l’établissement pour introduire une évolution plus profonde de la culture et pour gérer le changement.

Dans le cadre du Programme primaire (PP), le soutien peut notamment consister à :
  • planifier la mise en œuvre et l’évaluation continues du PP au sein de l’établissement ;
  • mettre en place une pratique durable de la planification coopérative et de l’enseignement et de l’apprentissage en se fondant sur le programme de recherche ainsi que le contenu et l’enchaînement des programmes d’études ;
  • développer et documenter l’exposition du PP.
Dans le cadre du Programme d’éducation intermédiaire (PEI), le soutien peut notamment consister à :
  • planifier la mise en œuvre et l’évaluation continues du PEI au sein de l’établissement ;
  • planifier la mise en place de rôles à responsabilités dans les services et les projets ;
  • planifier l’instauration d’une responsabilité dans l’évaluation des plans de travail d’unités ;
  • développer et documenter les projets du PEI.
Dans le cadre du Programme du diplôme, le soutien peut notamment consister à :
  • planifier la mise en œuvre et l’évaluation continues du Programme du diplôme au sein de l’établissement ;
  • aider l’établissement à concevoir et mettre en œuvre des systèmes de soutien pour la rédaction du mémoire, pour le programme créativité, activité, service et pour définir des relations entre la théorie de la connaissance et toutes les matières ;
  • examiner l’attribution des ressources (budget du Programme du diplôme, répartition du temps pour les enseignants du Programme du diplôme, charge de travail) et les procédures permettant d’intégrer la philosophie de l’IB, les approche de l’enseignement et de l’apprentissage ainsi que la planification et la réflexion coopératives dans le programme ;
  • analyser les offres actuelles de matières et comprendre l’impact du choix des matières sur le recrutement du personnel, les emplois du temps et le budget ;
  • promouvoir le programme au sein de l’établissement et auprès de la communauté plus large.
Dans le cadre du Programme à orientation professionnelle (POP), le soutien peut notamment consister à :
  • planifier la mise en œuvre et l’évaluation continues du POP au sein de l’établissement ;
  • concevoir des systèmes de soutien au projet de réflexion, au développement d’une langue seconde, à l’apprentissage par le service, au développement des compétences personnelles et professionnelles ainsi qu’à l’alignement de la formation à orientation professionnelle ;
  • favoriser la simultanéité des apprentissages au sein du cadre (formation à orientation professionnelle, matières du Programme du diplôme, tronc commun) ;
  • promouvoir le programme au sein de l’établissement et auprès de la communauté plus large ;
  • faciliter la transition vers le POP.

3. Direction des programmes de l’IB

Ce service accompagne l’équipe de direction pédagogique de l’établissement dans le développement de structures et styles de direction qui soutiennent une mise en œuvre du ou des programmes continue et efficace. Le consultant pourra apporter des conseils quant aux options possibles permettant d’instaurer ou de développer une culture de collaboration et de direction partagée. Il pourra aussi aider l’établissement à définir les responsabilités de chaque membre de l’équipe de direction et la complémentarité de ces responsabilités, dans l’objectif de doter les programmes de l’IB d’une direction dont l’influence s’étendra à la communauté scolaire tout entière. Enfin, le consultant pourra aider l’établissement à développer des structures et processus efficaces pour gérer ses ressources (humaines, temporelles et financières) afin de renforcer l’enseignement et l’apprentissage, et ce, pour réaliser la mission fondamentale de l’établissement.

Dans le cadre du Programme primaire (PP), le soutien peut notamment consister à :
  • explorer les liens entre coopération et direction dans le cadre du PP ;
  • conduire la création collaborative du programme de recherche et de systèmes permettant de documenter les liens entre le contenu et l’enchaînement du programme d’une part, et les politiques d’autre part ;
  • explorer la direction pédagogique dans le PP, notamment les rôles et responsabilités caractérisant un modèle de direction partagée ;
  • évaluer la mise en œuvre actuelle du PP et renforcer le programme.
Dans le cadre du Programme d’éducation intermédiaire (PEI), le soutien peut notamment consister à :
  • explorer la direction pédagogique dans le PEI, notamment les rôles et responsabilités caractérisant un modèle de direction partagée ;
  • revoir les processus de prise de décision portant sur des sujets liés au PEI, tels que le choix des matières, l’attribution des ressources, le recrutement du personnel, le perfectionnement professionnel et l’évaluation électronique ;
  • développer les compétences de direction permettant d’orienter la rédaction collaborative des plans de travail des unités et des descriptions générales de cours ;
  • développer des structures et processus de direction permettant une gestion partagée efficace des projets ;
  • développer des compétences de direction permettant de gérer les transitions entre les programmes.
Dans le cadre du Programme du diplôme, le soutien peut notamment consister à :
  • explorer la direction pédagogique dans le Programme du diplôme, notamment les rôles et responsabilités caractérisant un modèle de direction partagée ;
  • revoir les processus de prise de décision portant sur des sujets liés au Programme du diplôme, tels que le choix des matières, l’attribution des ressources, le recrutement du personnel, le perfectionnement professionnel et le développement du tronc commun ;
  • évaluer l’efficacité de la structure et de la culture organisationnelles de l’établissement dans le soutien à la mise en œuvre et au développement du programme ;
  • aider l’établissement à augmenter la taille de la cohorte d’élèves du Programme du diplôme en travaillant à une meilleure collaboration entre l’établissement, les élèves, les parents et la communauté locale afin de générer une meilleure compréhension des avantages du programme.
Dans le cadre du Programme à orientation professionnelle (POP), le soutien peut notamment consister à :
  • explorer la direction pédagogique dans le POP, notamment les rôles et responsabilités caractérisant un modèle de direction partagée ;
  • développer les compétences de direction nécessaires pour guider la collaboration du personnel en lien avec le cadre (enseignants de la formation à orientation professionnelle et des matières du Programme du diplôme) ;
  • développer les compétences de direction nécessaires pour guider la collaboration du personnel en matière d’apprentissage expérientiel dans le contexte local, d’expériences professionnelles, de voyages d’études et d’apprentissage par le service ;
  • amener le personnel à mieux comprendre les liens entre les matières du Programme du diplôme, le projet de réflexion, le développement d’une langue seconde, les compétences personnelles et professionnelles et l’apprentissage par le service.

4. Planification coopérative

Ce service porte sur la collaboration, qui se trouve au cœur de la mise en œuvre des programmes de l’IB. Le consultant pourra aider l’établissement à développer un système de révision régulière des politiques et des programmes d’études, qui fournira des informations utiles pour les procédures et les pratiques. Il pourra soutenir l’établissement dans la conception efficace de l’apprentissage grâce à l’utilisation d’outils et de structures de planification communs (outils informatiques, entre autres). Le consultant pourra également assister l’établissement dans l’évaluation des procédures actuelles de coopération liées à la création des emplois du temps, à la compréhension des expériences d’apprentissage des élèves ainsi qu’à la planification verticale et horizontale.

Dans le cadre du Programme primaire (PP), le soutien peut notamment consister à :
  • organiser une planification coopérative efficace en utilisant le modèle de planification des modules du PP comme un outil de planification des recherches transdisciplinaires et disciplinaires ;
  • mettre en place une collaboration authentique et une révision du programme d’études et des politiques du PP, notamment l’articulation verticale et horizontale ;
  • favoriser la collaboration autour de la structure et de la mise en œuvre de l’exposition du PP.
Dans le cadre du Programme d’éducation intermédiaire (PEI), le soutien peut notamment consister à :
  • développer des structures de soutien favorisant une collaboration efficace pour la préparation des plans de travail des unités et des descriptions générales de cours, et garantir que chaque plan de travail des unités bénéficie d’une réflexion efficace ;
  • développer des structures de soutien favorisant une collaboration efficace pour la mise en œuvre d’un programme enseigné qui permette l’enseignement et l’apprentissage interdisciplinaires ;
  • développer des structures de soutien favorisant une collaboration efficace pour la mise en œuvre des projets ;
  • développer des structures de soutien permettant de repérer et de déterminer efficacement des preuves acceptables du service en tant qu’action.
Dans le cadre du Programme du diplôme, le soutien peut notamment consister à :
  • aligner efficacement les groupes de matières du Programme du diplôme et le tronc commun dans le contexte de l’établissement ;
  • organiser et mettre en œuvre une planification et une réflexion coopératives efficaces qui traitent de l’articulation verticale et horizontale dans la préparation au Programme du diplôme et au sein de ce programme ;
  • aider les établissements à développer de bonnes pratiques permettant aux enseignants de concevoir des stratégies de différenciation efficaces et des domaines de soutien à l’inclusion des élèves du Programme du diplôme ;
  • examiner et concevoir des plans relatifs au processus de normalisation de l’évaluation au sein des groupes de matières et de la théorie de la connaissance.
Dans le cadre du Programme à orientation professionnelle (POP), le soutien peut notamment consister à :
  • articuler de manière efficace l’alignement entre les matières, le tronc commun et la formation à orientation professionnelle ;
  • collaborer pour créer des systèmes de soutien au projet de réflexion, à l’apprentissage par le service et au développement d’une langue seconde ;
  • mettre en place une planification et une réflexion coopératives efficaces pour répondre aux exigences du tronc commun du POP et des groupes de matières du Programme du diplôme ;
  • développer de bonnes pratiques permettant aux enseignants de réfléchir aux connaissances préalables, aux attentes en matière d’apprentissage et à la différentiation dans la préparation au POP et au sein de ce programme ;
  • examiner et concevoir des plans relatifs au processus de normalisation de l’évaluation au sein des groupes de matières du Programme du diplôme et du projet de réflexion.

5. Intégration de la philosophie

Le consultant pourra soutenir le développement et une meilleure compréhension de la mission de l’IB, du profil de l’apprenant, de la sensibilité internationale et des approches de l’enseignement et de l’apprentissage. Ancrer ces éléments dans la vie quotidienne de l’établissement aide l’ensemble de la communauté scolaire à les adopter.

Dans le cadre du Programme primaire (PP), le soutien peut notamment consister à :
  • approfondir la compréhension des approches constructivistes et transdisciplinaires de l’enseignement et de l’apprentissage du PP dans le contexte de l’établissement ;
  • développer des stratégies visant à concrétiser la philosophie de l’IB ;
  • mettre en pratique les qualités du profil de l’apprenant dans l’ensemble du PP ;
  • ancrer la sensibilité internationale dans la culture de l’établissement à travers le programme établi, le programme enseigné et le programme évalué du PP.
Dans le cadre du Programme d’éducation intermédiaire (PEI), le soutien peut notamment consister à :
  • comprendre de quelle manière la philosophie de l’IB se traduit dans les projets et les éléments de service du PEI ;
  • mettre en pratique les qualités du profil de l’apprenant dans l’ensemble du PEI ;
  • ancrer la sensibilité internationale dans la culture de l’établissement ;
  • approfondir la compréhension du constructivisme et développer une approche interdisciplinaire de l’enseignement et de l’apprentissage.
Dans le cadre du Programme du diplôme, le soutien peut notamment consister à :
  • mettre en pratique les qualités du profil de l’apprenant de façon adaptée à l’âge des élèves du Programme du diplôme ;
  • développer des stratégies efficaces pour intégrer le multilinguisme, la compréhension interculturelle et les contextes mondiaux dans l’ensemble des groupes de matières du Programme du diplôme ainsi que dans le tronc commun ;
  • renforcer auprès de la communauté scolaire l’idée selon laquelle le Programme du diplôme peut être bénéfique à un large éventail d’élèves.
Dans le cadre du Programme à orientation professionnelle (POP), le soutien peut notamment consister à :
  • mettre en pratique les qualités du profil de l’apprenant de façon adaptée à l’âge des élèves du POP ;
  • ancrer efficacement la philosophie de l’IB au sein de la communauté scolaire ;
  • développer des stratégies efficaces pour intégrer le multilinguisme, la compréhension interculturelle et les contextes mondiaux dans les matières du Programme du diplôme ainsi que dans le tronc commun du POP ;
  • comprendre les bénéfices qu’un large éventail d’élèves tirent du POP ;
  • intégrer la formation à orientation professionnelle.

6. Planification du programme établi

Ce service peut aider les établissements à développer leur programme établi en conformité avec les normes et applications concrètes de l’IB et les documents pédagogiques. Le soutien peut porter sur la compréhension et la mise en œuvre des éléments clés des programmes de l’IB, le développement de systèmes et structures pour encadrer la création, le perfectionnement et la documentation de ces programmes, ou encore le développement de programmes d’études originaux et contextualisés. Le cas échéant, le consultant pourra également accompagner l’établissement dans l’alignement des exigences de l’IB avec celles des programmes d’études locaux.

Dans le cadre du Programme primaire (PP), le soutien peut notamment consister à :
  • concevoir un processus de révision du développement et de la documentation du programme de recherche basé sur des approches horizontale et verticale ;
  • évaluer les modèles de planification des modules du PP afin de s’assurer qu’ils reflètent fidèlement l’enseignement et l’apprentissage ;
  • concevoir et documenter l’apprentissage transdisciplinaire et disciplinaire au moyen de la recherche ;
  • intégrer les documents sur le contenu et l’enchaînement des programmes d’études dans le programme de recherche ;
  • définir les priorités du programme d’études et y ancrer les cinq éléments essentiels.
Dans le cadre du Programme d’éducation intermédiaire (PEI), le soutien peut notamment consister à :
  • utiliser la description générale du cours afin de s’assurer que toutes les exigences de planification sont satisfaites ;
  • évaluer les plans de travail des unités du PEI afin de garantir qu’ils font état d’un enseignement et d’un apprentissage cohérents ;
  • aider les établissements à comprendre comment utiliser la section « Réflexion » du plan de travail des unités pour renforcer l’enseignement et l’apprentissage ;
  • examiner les plans de travail des unités du PEI afin d’identifier comment le service en tant qu’action y est et y sera intégré ;
  • aligner les compétences spécifiques aux approches de l’apprentissage dans le cadre du programme établi, tant de manière horizontale que verticale.
Dans le cadre du Programme du diplôme, le soutien peut notamment consister à :
  • développer des aperçus de cours qui reflètent et intègrent efficacement les politiques de l’établissement, le profil de l’apprenant, la sensibilité internationale, la théorie de la connaissance et les liens avec le programme créativité, activité, service ;
  • aider l’établissement à développer des aperçus de cours qui intègrent les compétences essentielles du Programme du diplôme, comme les approches de l’apprentissage ;
  • utiliser les modèles de planification des unités du Programme du diplôme pour renforcer l’enseignement et l’apprentissage.
Dans le cadre du Programme à orientation professionnelle (POP), le soutien peut notamment consister à :
  • développer des aperçus de cours qui reflètent les politiques de l’établissement, le profil de l’apprenant, la sensibilité internationale ainsi que les compétences personnelles et professionnelles ;
  • intégrer les différentes exigences et applications concrètes de la norme C dans les aperçus de cours;
  • aider l’établissement à mettre en pratique en classe les compétences relatives à la formation à orientation professionnelle en lien avec les compétences personnelles et professionnelles, l’apprentissage par le service, le projet de réflexion et le développement d’une langue seconde ;
  • accompagner l’établissement dans le développement d’aperçus de cours qui intègrent les compétences liées aux approches de l’apprentissage en classe ;
  • utiliser les modèles de planification des unités du Programme du diplôme pour renforcer l’enseignement et l’apprentissage.

7. Évaluation

Ce service vise à aider l’établissement à appréhender le rôle de l’évaluation formative et sommative. Le consultant pourra aider l’établissement à comprendre le rôle de l’évaluation au service de l’apprentissage et à bien collecter, évaluer et utiliser les données qui façonnent l’enseignement et l’apprentissage. Il pourra également lui apporter son soutien dans le développement de cycles efficaces de retour d’information sur l’évaluation à l’attention des élèves, des parents et des enseignants.

Dans le cadre du Programme primaire (PP), le soutien peut notamment consister à :
  • examiner les liens de la politique d’évaluation avec le PP ;
  • explorer le rôle de l’évaluation authentique dans le PP en tant qu’élément à part entière de l’enseignement et de l’apprentissage ;
  • développer un éventail de stratégies et d’outils permettant d’évaluer l’apprentissage de l’élève ;
  • favoriser la capacité d’action de l’élève dans le contexte de l’évaluation du PP ;
  • renforcer le rôle de l’évaluation lors de l’exposition du PP.
Dans le cadre du Programme d’éducation intermédiaire (PEI), le soutien peut notamment consister à :
  • contribuer à la révision de la politique d’évaluation, dans la mesure où elle est liée au PEI et, le cas échéant, travailler avec les établissements à l’alignement de l’évaluation du PEI avec les normes nationales et autres systèmes de transmission des résultats (tels que les systèmes de notes échelonnées de A à F, de 1 à 100, de 1 à 5, etc.) ;
  • développer un éventail de stratégies et d’outils permettant d’évaluer l’apprentissage de l’élève ;
  • développer des structures de planification visant à garantir que chaque aspect de chaque critère d’évaluation est évalué au moins deux fois par an ;
  • comprendre le rôle de l’évaluation dans les projets ;
  • évaluer les données de l’évaluation interne (propres à l’établissement) et externe (révision de notation externe du projet personnel et/ou évaluation électronique) afin de renforcer l’enseignement et l’apprentissage.
Dans le cadre du Programme du diplôme, le soutien peut notamment consister à :
  • contribuer à la révision de la politique d’évaluation, dans la mesure où elle est liée au Programme du diplôme ;
  • travailler avec les établissements à l’alignement de l’évaluation du Programme du diplôme avec les normes nationales et autres systèmes de transmission des résultats (tels que les systèmes de notes échelonnées de A à F, de 1 à 100, de 1 à 5, etc.) ;
  • améliorer la compréhension de la nature et de la relation entre les évaluations formative et sommative dans le Programme du diplôme ainsi que des possibilités et des bénéfices de l’évaluation par les pairs et de l’autoévaluation ;
  • aider l’établissement à affiner le calendrier des échéances de l’évaluation interne et externe afin d’échafauder efficacement les exigences de l’évaluation dans l’ensemble de son offre de matières ;
  • travailler avec les établissements pour analyser et affiner leur approche des notes finales prévues, de sorte que ces dernières offrent un aperçu réaliste de la performance de l’élève et de sa performance attendue.
Dans le cadre du Programme à orientation professionnelle (POP), le soutien peut notamment consister à :
  • contribuer à la révision de la politique d’évaluation, dans la mesure où elle est liée au POP ;
  • aider l’établissement à mieux comprendre l’évaluation et la transmission des résultats de différents éléments du POP à la communauté (matières du Programme du diplôme, tronc commun et formation à orientation professionnelle) ;
  • évaluer le tronc commun, définir les attentes et suivre les progrès ;
  • améliorer la compréhension de la nature et de la relation entre les évaluations formative et sommative dans les matières du Programme du diplôme ainsi que des possibilités et des bénéfices de l’évaluation par les pairs et de l’autoévaluation ;
  • affiner le calendrier des échéances de la formation à orientation professionnelle, du tronc commun et de l’évaluation interne et externe des matières du Programme du diplôme afin d’échafauder efficacement les exigences de l’évaluation dans l’ensemble de l’offre de matières de l’établissement.

8. Planification et gestion des mises à jour et des évolutions des programmes

Ce service peut aider l’établissement à améliorer la mise en œuvre des programmes de l’IB en restant au fait des mises à jour et des évolutions. Le consultant pourra le soutenir dans la création de systèmes et de structures favorisant une réflexion continue sur les mises à jour et les évolutions ainsi que leur mise en œuvre. Cela peut concerner la planification et la gestion des répercussions des mises à jour et des évolutions sur les ressources du programme d’études, le recrutement du personnel, le budget et le perfectionnement professionnel.

Dans le cadre du Programme primaire (PP), le soutien peut notamment consister à :
  • planifier les évolutions du PP à partir du cycle de révision et des nouvelles publications ;
  • analyser le programme de recherche transdisciplinaire actuel ainsi que le contenu et l’enchaînement des programmes pour appliquer les évolutions du programme ;
  • examiner les modèles de planification des modules du PP à la lumière des éventuelles répercussions des évolutions du programme ;
  • réfléchir à l’influence que les évolutions du programme pourraient avoir sur l’enseignement et l’apprentissage.
Dans le cadre du Programme d’éducation intermédiaire (PEI), le soutien peut notamment consister à :
  • comprendre comment planifier le perfectionnement professionnel continu dans le PEI et encourager la participation de la communauté de l’IB au-delà de l’établissement ;
  • mettre en place des compétences et des structures de direction permettant de gérer les développements du PEI ;
  • concevoir un cycle de révision des programmes d’études et des politiques coïncidant avec les dates de révision des publications du PEI ;
  • planifier la révision du PEI et de son programme d’études.
Dans le cadre du Programme du diplôme, le soutien peut notamment consister à :
  • anticiper et planifier les évolutions du Programme du diplôme et préparer le plan de perfectionnement professionnel de l’établissement en conséquence ;
  • concevoir un cycle de révision des programmes d’études et des politiques coïncidant avec les dates de révision des publications du Programme du diplôme ;
  • établir une culture du partage et de la réflexion autour de l’application des mises à jour et des évolutions du programme ;
  • établir une culture d’amélioration continue des aperçus de cours qui étaye les modifications fondamentales du Programme du diplôme, les mises à jour des matières dans le cadre du cycle de révision des programmes et les besoins de chaque nouvelle cohorte du Programme du diplôme.
Dans le cadre du Programme à orientation professionnelle (POP), le soutien peut notamment consister à :
  • anticiper et planifier les évolutions du POP et des matières du Programme du diplôme, et préparer le plan de perfectionnement professionnel de l’établissement en conséquence ;
  • concevoir un cycle de révision des programmes d’études et des politiques coïncidant avec les dates de révision des publications du POP et du Programme du diplôme ;
  • établir une culture du partage et de la réflexion autour de l’application des mises à jour et des évolutions du programme ;
  • établir une culture d’amélioration continue qui soutienne les modifications fondamentales du POP, les mises à jour des matières du Programme du diplôme dans le cadre du cycle de révision des programmes ainsi que les besoins de chaque nouvelle cohorte du POP ;
  • anticiper les choix de formation à orientation professionnelle et comprendre leur relation avec le tronc commun du POP et les matières du Programme du diplôme.

9. Tirer profit des possibilités d’apprentissage professionnel

Ce service permet d’aider l’établissement à déterminer ses besoins en matière de perfectionnement professionnel ainsi qu’à définir ceux qui sont prioritaires, les développer et les mettre en œuvre au moyen d’un plan de perfectionnement professionnel. Le consultant pourra le conseiller quant aux différentes options possibles, et ainsi lui permettre de prendre des décisions éclairées débouchant sur des activités de perfectionnement professionnel efficaces pour des individus ou des groupes en fonction de son budget et de son contexte. Il pourra aussi aider l’établissement à identifier des activités de perfectionnement professionnel reconnues par l’IB ou spécifiques au contexte (incluant des prestations externes à l’IB) à l’intention des membres de la direction comme du personnel enseignant. Le consultant pourra explorer avec lui des activités et des ressources et notamment clarifier les exigences de l’IB quant à la formation des enseignants, définir la portée du perfectionnement professionnel reconnu par l’IB, développer l’implication auprès des communautés de l’IB et explorer des activités de perfectionnement professionnel non reconnues par l’IB. Ces activités peuvent par exemple porter sur l’éducation inclusive, la différenciation, la pleine conscience dans l’éducation, les classes inversées et l’intégration des TIC dans l’apprentissage.

Dans le cadre du Programme primaire (PP), le soutien peut notamment consister à :
  • concevoir un plan stratégique d’apprentissage professionnel interne et externe en soutien au PP ;
  • développer le perfectionnement professionnel dans l’enseignement et l’apprentissage dans le cadre du PP ;
  • différencier les activités d’apprentissage professionnel afin de répondre aux besoins de tous les membres du corps enseignant du PP ;
  • tirer le meilleur parti des ressources et des activités d’apprentissage professionnel de l’IB afin de soutenir les pratiques d’enseignement et d’apprentissage dans le PP ;
  • comprendre comment planifier la durabilité du PP en donnant au personnel les moyens de s’impliquer dans la communauté de l’IB au sens large.
Dans le cadre du Programme d’éducation intermédiaire (PEI), le soutien peut notamment consister à :
  • planifier des activités d’apprentissage professionnel interne et externe en soutien au PEI ;
  • développer le perfectionnement professionnel dans l’enseignement et l’apprentissage dans le cadre du PEI ;
  • différencier les activités d’apprentissage professionnel afin de répondre aux besoins de tous les membres du corps enseignant du PEI ;
  • tirer le meilleur parti des ressources et des activités d’apprentissage professionnel de l’IB afin de soutenir les pratiques d’enseignement et d’apprentissage dans le PEI ;
  • comprendre comment planifier la durabilité du PEI en donnant au personnel les moyens de s’impliquer dans la communauté de l’IB au sens large.
Dans le cadre du Programme du diplôme, le soutien peut notamment consister à :
  • aider les établissements à analyser les futures mises à jour du Programme du diplôme ainsi que les exigences qui en découlent pour le perfectionnement professionnel ;
  • soutenir le tronc commun et les domaines communs du programme (comme la théorie de la connaissance, le programme créativité, activité, service, le mémoire, les approches de l’apprentissage et les approches de l’enseignement) en créant des activités d’apprentissage professionnel internes enrichissantes ;
  • comprendre comment planifier la durabilité du Programme du diplôme en donnant au personnel les moyens de s’impliquer dans la communauté de l’IB au sens large ;
  • encourager les enseignants et les membres de la direction à agir comme des apprenants permanents en se familiarisant avec les recherches actuellement menées sur les pratiques éducatives.
Dans le cadre du Programme à orientation professionnelle (POP), le soutien peut notamment consister à :
  • rendre plus pertinentes les activités d’apprentissage professionnel pour l’ensemble de l’établissement : examiner des formats efficaces, cibler des publics précis et intégrer ces activités dans le plan stratégique global de l’établissement ;
  • coordonner le perfectionnement professionnel entre le personnel des matières du Programme du diplôme, du tronc commun du POP et des matières de la formation à orientation professionnelle ;
  • soutenir le tronc commun et les domaines communs du programme (comme les compétences personnelles et professionnelles, l’apprentissage par le service, le projet de réflexion et le développement d’une langue seconde) en créant des activités d’apprentissage professionnel internes enrichissantes ;
  • comprendre comment planifier la durabilité du POP en donnant au personnel les moyens de s’impliquer dans la communauté de l’IB au sens large ;
  • encourager les enseignants et les membres de la direction à agir comme des apprenants permanents en se familiarisant avec les recherches actuellement menées sur les pratiques éducatives.

10. Améliorer l’apport du coordonnateur de programme

Ce service aide l’établissement à apporter un soutien aux coordonnateurs, afin d’améliorer la mise en œuvre et la durabilité des programmes de l’IB et de renforcer le rôle de direction pédagogique du coordonnateur dans le contexte de la direction de l’établissement. Le consultant intervient généralement auprès des établissements pour assister l’équipe de direction pédagogique dans le développement des futurs membres de la communauté de l’IB, apporter des conseils sur les procédures et les attentes concernant l’évaluation de la mise en œuvre du programme, soutenir le coordonnateur dans son rôle de membre effectif de l’équipe de direction pédagogique et guider les établissements dans la révision de leur plan d’action, et ce, dans l’objectif d’en assurer une amélioration continue. Le consultant pourra également conseiller le coordonnateur et l’équipe de direction pédagogique sur des stratégies permettant d’informer efficacement les parents ainsi que sur la façon de développer un plan stratégique consacré au perfectionnement professionnel, de diffuser les connaissances sur les approches de l’enseignement et de l’apprentissage et de concevoir un plan de succession permettant de garantir la durabilité du programme.

Dans le cadre du Programme primaire (PP), le soutien peut notamment consister à :
  • renforcer la compréhension du PP au sein de la communauté scolaire ;
  • construire de manière collaborative le programme de recherche et aligner les documents sur le contenu et l’enchaînement des programmes d’études ;
  • élaborer de manière collaborative des modèles de planification des modules du PP de qualité qui mettent en évidence la présence des cinq éléments essentiels ;
  • concevoir et mettre en place une exposition du PP réussie.
Dans le cadre du Programme d’éducation intermédiaire (PEI), le soutien peut notamment consister à :
  • comprendre et mettre en œuvre les normes et applications concrètes de l’IB, dans la mesure où elles sont liées au rôle du coordonnateur du PEI ;
  • établir des liens avec les publications pertinentes de l’IB pour s’en servir comme soutien ;
  • développer des systèmes et structures soutenant la mise en œuvre des projets ;
  • comprendre la nature du rôle du coordonnateur au sein d’une équipe de direction pédagogique.
Dans le cadre du Programme du diplôme, le soutien peut notamment consister à :
  • équilibrer les responsabilités du coordonnateur du Programme du diplôme et garantir qu’il est en mesure de mener à bien à la fois les tâches administratives et la direction pédagogique ;
  • concevoir un programme collaboratif visant l’intégration du tronc commun du Programme du diplôme dans l’enseignement des matières, la simultanéité des apprentissages, le développement de la langue, les approches de l’enseignement et les approches de l’apprentissage ;
  • travailler avec l’équipe de direction de l’établissement pour soutenir le rôle du coordonnateur du Programme du diplôme en tant que responsable pédagogique et pour répartir efficacement les responsabilités et les rôles de direction afin d’assurer la durabilité du programme.
Dans le cadre du Programme à orientation professionnelle (POP), le soutien peut notamment consister à :
  • équilibrer les responsabilités du coordonnateur et garantir qu’il est en mesure de mener à bien à la fois les tâches administratives et la direction pédagogique ;
  • concevoir un programme collaboratif visant l’intégration du tronc commun du POP dans l’enseignement des matières, la simultanéité des apprentissages, les approches de l’enseignement et les approches de l’apprentissage ;
  • établir des liens équilibrés entre le projet de réflexion et la formation à orientation professionnelle ;
  • explorer et mettre en œuvre les liens entre les matières du Programme du diplôme, la formation à orientation professionnelle et le tronc commun.

11. Approches de l’enseignement et de l’apprentissage

Ce service amène l’établissement à envisager de nouvelles manières de clarifier et de développer explicitement les approches de l’enseignement et de l’apprentissage qui sous-tendent les programmes de l’IB. En collaboration avec des membres de la communauté scolaire, le consultant pourra considérer des domaines tels que la création de plans d’articulation verticale et horizontale des compétences spécifiques aux approches de l’apprentissage dans tout l’établissement, l’identification de stratégies visant à aider les élèves à considérer et à contrôler l’efficacité de leurs propres compétences spécifiques aux approches de l’apprentissage, ou encore des stratégies encourageant les enseignants à adopter dans leur enseignement une approche s’axant davantage sur la recherche.

Dans le cadre du Programme primaire (PP), le soutien peut notamment consister à :
  • explorer le constructivisme, l’apprentissage reposant sur la recherche et le rôle des concepts dans un cadre transdisciplinaire ;
  • développer de manière collaborative les approches de l’apprentissage et planifier leur progression au sein de l’établissement ;
  • concevoir l’évaluation autour des approches de l’enseignement et de l’apprentissage ;
  • développer un apprentissage inscrit dans des contextes locaux et mondiaux dans le cadre du PP.
Dans le cadre du Programme d’éducation intermédiaire (PEI), le soutien peut notamment consister à :
  • comprendre et mettre en œuvre les approches de l’enseignement et de l’apprentissage ;
  • élaborer, réviser et mettre en œuvre le plan portant sur les approches de l’apprentissage ;
  • comprendre le rôle des approches de l’apprentissage dans le programme établi, le programme enseigné et le programme évalué ;
  • aider les enseignants à identifier, partager et mettre en œuvre des pratiques concernant les approches de l’enseignement efficaces au sein de communautés professionnelles d’apprentissage.
Dans le cadre du Programme du diplôme, le soutien peut notamment consister à :
  • conseiller les établissements quant à la façon d’intégrer les approches de l’enseignement et de l’apprentissage (comme les compétences d’autogestion) dans l’enseignement des matières du Programme du diplôme et dans le tronc commun ;
  • élaborer une stratégie pour l’articulation verticale et horizontale des approches de l’apprentissage et le suivi de leur développement ;
  • aider les enseignants à identifier, partager et mettre en œuvre des pratiques concernant les approches de l’enseignement efficaces au sein de communautés professionnelles d’apprentissage.
Dans le cadre du Programme à orientation professionnelle (POP), le soutien peut notamment consister à :
  • intégrer les compétences relatives aux approches de l’apprentissage dans tous les éléments du POP ;
  • élaborer une stratégie visant à équilibrer les approches de l’apprentissage et les compétences personnelles et professionnelles tant de manière horizontale que verticale, et à suivre leur développement ;
  • aider les enseignants à identifier, partager et mettre en œuvre des pratiques concernant les approches de l’enseignement efficaces au sein de communautés professionnelles d’apprentissage.

12. Innovation dans le programme

Ce service aide l’établissement à forger une culture de l’innovation consistant par exemple à explorer des pratiques de pensée conceptuelle pour identifier les normes et applications concrètes de l’IB pouvant jouer le rôle de catalyseur, et ce, afin de favoriser l’innovation dans son contexte spécifique. Le consultant pourra aider l’établissement à identifier les obstacles ou les facteurs entravant l’innovation, et explorer avec lui de nouvelles manières de les surmonter. Il pourra effectuer avec l’établissement une analyse critique de l’intégration de l’informatique dans son ou ses programmes, et envisager des stratégies pertinentes et créatives visant à l’intégrer (comme par exemple, utiliser l’informatique en tant qu’outil pour créer et enseigner un programme d’études interactif, différencié et adaptable qui soit à la fois stimulant et pertinent dans son contexte). Le consultant pourra également soutenir l’établissement dans le développement de modèles d’évaluation innovants qui utilisent la pensée éducative prépondérante dans un certain nombre de domaines (tels que l’innovation fondée sur la recherche, un programme d’études conçu par, développé par et enseigné par les élèves, l’individualisme et la science de l’individu).

Dans le cadre du Programme primaire (PP), le soutien peut notamment consister à :
  • identifier des occasions d’innovation dans la salle de classe reposant sur la recherche ;
  • examiner des stratégies visant à soutenir la pensée créative et l’innovation dans l’exposition du PP ;
  • trouver de nouvelles manières d’utiliser l’apprentissage transdisciplinaire comme moteur de l’innovation.
Dans le cadre du Programme d’éducation intermédiaire (PEI), le soutien peut notamment consister à :
  • comprendre le pouvoir et l’influence des modèles d’évaluation innovants tels que l’évaluation électronique ;
  • comprendre et mettre en œuvre un enseignement et un apprentissage interdisciplinaires pertinents et identifier de nouvelles manières de les utiliser en tant que catalyseurs de l’innovation ;
  • aider les enseignants à innover efficacement dans le cadre de leurs projets.
Dans le cadre du Programme du diplôme, le soutien peut notamment consister à :
  • explorer avec l’établissement comment accroître la valeur du programme d’études du Programme du diplôme en y incluant des contextes locaux judicieux ainsi qu’une pensée critique profonde dans le cadre de la théorie de la connaissance et au-delà, et en construisant un programme créativité, activité, service intégré et profondément pertinent ;
  • aider les établissements à dépasser les pratiques actuelles de différenciation et d’inclusion et à trouver des stratégies innovantes pour élargir l’accès au programme ;
  • explorer des manières de faire entendre la voix des élèves afin qu’ils puissent contribuer de manière significative aux politiques et aux pratiques de l’établissement.
Dans le cadre du Programme à orientation professionnelle (POP), le soutien peut notamment consister à :
  • réfléchir à des stratégies favorisant la pensée créative et l’innovation dans le projet de réflexion ;
  • identifier des occasions d’innovation en renforçant l’apprentissage reposant sur la recherche et mené par l’élève au moyen des compétences personnelles et professionnelles ;
  • explorer des manières de faire entendre la voix des élèves afin qu’ils puissent contribuer aux approches de l’enseignement et de l’apprentissage.

Ce service est actuellement proposé à deux niveaux.

Service interactif et consultatif

  • Sélectionnez jusqu’à deux composantes de soutien sur lesquelles vous souhaitez que le consultant centre son accompagnement.
  • Bénéficiez de 20 heures de consultation spécifique à votre établissement visant à le conseiller en tenant compte de son identité et de sa situation particulières.
  • Approfondissez votre compréhension grâce à un forum en ligne, des webinaires et un soutien à distance permanent.

Accompagnement sur place personnalisé

  • Sélectionnez jusqu’à trois composantes de soutien sur lesquelles vous souhaitez que le consultant centre son accompagnement.
  • Bénéficiez de 30 heures de consultation spécifique à votre établissement visant à le conseiller en tenant compte de son identité et de sa situation particulières.
  • À tout moment, organisez votre visite d’accompagnement de deux jours, personnalisée en fonction des besoins de votre établissement.
  • Approfondissez votre compréhension grâce à un forum en ligne, des webinaires et un soutien à distance permanent.

Manifestez votre intérêt