Études de recherche des lauréats de la bourse de recherche Jeff Thompson

Études terminées

Différents pays, différentes approches de l’enseignement et de l’apprentissage ?

Nicky Dulfer, Amy McKernan et Kimberley Brindle, Melbourne Graduate School of Education, Université de Melbourne

Cette étude a examiné les méthodes d’enseignement différencié utilisées par des enseignants du Programme du diplôme à Hong Kong et en Australie. Au total, 18 enseignants ont participé à cette étude dans le cadre de laquelle des enquêtes, des observations en classe et des entretiens ont été menés afin de recueillir des données. L’étude se sert du cadre conceptuel de Tomlinson sur la différenciation pédagogique pour présenter des exemples de contenu, de procédés, de productions et d’environnements différenciés pour un éventail de matières. L’observation, fondée sur un continuum de développement, est un outil particulièrement efficace pour donner aux enseignants un retour d’information sur leurs pratiques d’enseignement différencié et des idées sur la façon de les améliorer. La recherche montre que les enseignants étaient pleinement en mesure de différencier leurs procédés d’enseignement, mais moins confiants dans leurs habiletés à différencier les productions ou les contenus. D’autre part, un grand nombre d’enseignants du Programme du diplôme pourraient mieux mettre à profit les supports environnementaux susceptibles d’aider les élèves dans leur apprentissage.

Rapport complet (uniquement disponible en anglais)

Enseigner à des élèves atteints de troubles du spectre autistique dans le cadre du Programme primaire : une perspective latino-américaine

Rebekah Bush, Newton College (Pérou)

Cette étude explore l’éducation des jeunes enfants atteints de troubles du spectre autistique dans le cadre du Programme primaire (PP) du Baccalauréat International (IB). Les conclusions sont issues de méthodes d’exploration mixtes, dont une revue de littérature, des entretiens avec des enseignants et des observations en salle de classe, ayant nécessité l’aide de 42 professionnels de l’éducation dans 8 établissements scolaires de 5 pays d’Amérique latine. La chercheuse a conclu que la capacité du PP à mettre en œuvre une grande variété de styles et de stratégies pédagogiques en fait un modèle d’apprentissage convenable pour soutenir l’éducation de jeunes enfants atteints de troubles du spectre autistique. Les éventuels obstacles à l’éducation de ce type d’élèves sont généralement sans rapport avec le cadre pédagogique du PP. Par ailleurs, la recherche montre que les enseignants déplorent l’absence d’activités de perfectionnement professionnel axées sur l’autisme ainsi que leur manque de connaissances des stratégies d’enseignement pour les élèves atteints de troubles du spectre autistique. Ils sont cependant très favorables à l’éducation de ces élèves dans le cadre pédagogique du PP. Les conclusions de cette étude à petite échelle suggèrent que proposer davantage de soutien aux enseignants d’enfants atteints de troubles du spectre autistique leur permettrait d’améliorer leur confiance en soi et leurs compétences, tout en assurant le développement optimal de ces élèves dans le cadre du PP. Ce soutien peut prendre la forme d’activités de perfectionnement professionnel portant sur des stratégies d’enseignement liées à l’autisme, d’un modèle d’accompagnement à utiliser en salle de classe et d’une collaboration accrue.

Résumé (uniquement disponible en anglais)

Interprétations contextuelles de la sensibilité internationale chez des élèves du Programme du diplôme du Baccalauréat International

Avis E. Beek, République tchèque

Cette étude avait pour but d’examiner les interprétations contextuelles de la sensibilité internationale chez les élèves du Programme du diplôme du Baccalauréat International (IB) d’un établissement national et un établissement international tchèques. Le cadre conceptuel était basé sur la théorie intégrale de Wilber (2006), une approche novatrice dans le cadre de l’étude de la sensibilité internationale. Des données qualitatives et quantitatives ont été recueillies et analysées à l’aide d’un pluralisme méthodologique intégral et de l’utilisation de méthodes de recherche mixtes. Dans le cadre d’une méthodologie empirique, les élèves du Programme du diplôme ont été invités à répondre aux enquêtes du Global Perspectives Inventory (Braskamp, Braskamp & Engberg, 2014). L’analyse statistique et descriptive des résultats n’a pas révélé de différences majeures entre les participants des deux établissements. Des entretiens ont ensuite été menés avec les élèves du Programme du diplôme et leurs enseignants à l’aide d’une approche phénoménologique herméneutique. Les résultats ont révélé que l’expérience de la sensibilité internationale peut se caractériser par le développement d’une identité interculturelle ainsi que par la capacité à adopter d’autres perspectives et à gérer le décalage pouvant se créer avec des personnes importantes dans notre vie. Des facteurs contextuels liés au fait d’être privilégié et à l’exposition à la diversité permettent également de caractériser l’expérience qu’ont les élèves de la sensibilité internationale. Cette étude a également discuté les implications en vue d’améliorer l’enseignement de la sensibilité internationale au niveau de l’établissement et de l’IB.

Résumé (uniquement disponible en anglais)

Environnements virtuels pour l’apprentissage des mathématiques : analyse d’une proposition utilisant les technologies pour enseigner la géométrie dans le cadre du Programme d’éducation intermédiaire (PEI) de l’IB

Marisel Rocío Beteta Salas, Colegio Hiram Bingham (Pérou)

Cette étude porte sur la présentation d’un modèle d’enseignement de la géométrie faisant appel à des ressources virtuelles, intégrant la théorie de l’enseignement de la géométrie de Van Hiele, le mode d’enseignement des mathématiques du PEI et le modèle TPACK, qui intègre les connaissances pédagogiques du contenu, les connaissances technologiques du contenu et les connaissances technopédagogiques. Pour valider cette proposition, l’auteure a eu recours à l’ingénierie didactique, qui est la méthodologie employée dans les recherches en éducation mathématique.

Résumé (uniquement disponible en espagnol)

Opter pour une vision d’ensemble : l’exposition du Programme primaire (PP) et l’éducation à la citoyenneté mondiale

Nicholas Palmer, The International School of Azerbaijan

L’objectif de cette recherche était de déterminer l’importance et la portée de l’éducation à la citoyenneté mondiale dans le cadre de l’exposition du Programme primaire (PP) du Baccalauréat International. Cette étude qualitative à petite échelle décrit comment une cohorte d’élèves de 5e année de l’International School of Azerbaijan et leurs enseignants abordent l’éducation à la citoyenneté mondiale dans la salle de classe. Elle se fonde sur des publications récentes traitant de l’éducation à la citoyenneté mondiale, dont l’exposé de principes du Baccalauréat International rédigé par Irene Davy (2011) ainsi que le document de l’UNESCO Éducation à la citoyenneté mondiale : thèmes et objectifs d’apprentissage (2015), et cherche à aligner les théories actuelles sur l’éducation à la citoyenneté mondiale avec les composantes de l’exposition liées à la mise en œuvre, à la recherche et à la réflexion. La recherche repose sur l’agir communicationnel et la réflexion (Habermas, 1984), et dénote un regard critique sur l’épistémologie. Les résultats montrent l’importance de l’authentification, de la création en groupe et de la justification pour encourager l’éducation à la citoyenneté mondiale dans le cadre de l’exposition. Comme le cadre présenté est fondé sur la pratique, les conclusions principales peuvent être appliquées par les établissements qui cherchent à enrichir les modes contextuels de l’apprentissage à l’échelle mondiale.

Lien vers l’article (en anglais uniquement)

Qu’est-ce que signifie « agir » dans l’exposition du PP ? Enquête sur les expériences observées dans trois établissements scolaires d’Amérique latine

Consulter d’autres études :

Pamela Curtin, Colegio Roosevelt, The American School of Lima (Pérou)

L’étude, qui a été menée dans trois établissements scolaires d’Amérique latine, explore les différentes significations du concept d’« action », ainsi que les processus pédagogiques y menant, ce qu’implique le fait d’« agir » et l’impact des actions initiées par les élèves dans le cadre de l’exposition du Programme primaire (PP) du Baccalauréat International. Les actions étudiées sont envisagées en tant que service et comme moyen pour les élèves de se réaliser, en appliquant ce qu’ils ont appris lors de la recherche. Deux séries de données ont été recueillies afin de fournir un premier aperçu des points de vue des élèves lors de l’exposition grâce à des enquêtes en ligne (N=102), complétées d’un suivi auprès des élèves, enseignants, mentors et membres de la direction à travers des entretiens sur place et des groupes de réflexion (N=128), qui ont permis de réfléchir de manière rétrospective et d’identifier d’éventuelles compréhensions durables. Les principaux problèmes qui en ont découlé sont liés à la diversité des approches pédagogiques et philosophiques ainsi qu’à la structure de l’exposition dans chaque établissement scolaire. Certains systèmes et certaines interactions encourageaient le pouvoir de décision des élèves ainsi que la citoyenneté active, tandis que d’autres limitaient le niveau de participation des élèves. Dans l’ensemble, la majorité des élèves se sont sentis capables d’agir, avec plus ou moins de succès. Les résultats suggèrent que la recherche dans le cadre de l’exposition ainsi que l’action effectuée peuvent avoir un impact sur les autres.

Résumé (uniquement disponible en anglais)

Étude de cas sur la collaboration au sein de communautés d’apprentissage professionnel interculturelles

Gregory S. Brunton, Western International School of Shanghai (China)

L’efficacité des communautés professionnelles d’apprentissage dépend de la capacité de collaboration des professionnels de l’éducation. Dans de nombreuses écoles internationales, les enseignants sont recrutés dans une variété de pays, ce qui crée la diversité dans l’équipe d’enseignants de l’établissement. Cette étude de cas qualitative et collective examine comment des enseignants issus de divers contextes et exerçant dans une école internationale privée en Chine, surmontent les défis normaux et intensifiés liés à la collaboration qui existent au sein d’une « communauté professionnelle d’apprentissage interculturelle », composée d’enseignants de différentes nationalités, issus de contextes culturels variés, présentant des expériences pédagogiques et d’enseignement multiples, ainsi qu’une maîtrise de l’anglais inégale. Plusieurs méthodes de collecte de données ont été utilisées pour comprendre les défis liés à la collaboration que rencontrent ces enseignants, ainsi que les conditions qui favorisent ou défavorisent la collaboration dans ce contexte. Les conclusions de cette étude suggèrent que, bien que la collaboration ait présenté des avantages et des inconvénients, et que la communication ait été ponctuée de succès et de défis, cette communauté professionnelle d’apprentissage interculturelle a procuré de nombreuses opportunités d’apprentissage pour les enseignants. Collaborer signifiait partager des responsabilités tout en surmontant les difficultés qui émergent d’un environnement de travail regroupant des collègues qui ont des attitudes et des croyances culturellement opposées. Le fait de consacrer du temps à des réunions axées sur la collaboration a eu une incidence des plus positives sur la collaboration.

Résumé (uniquement disponible en anglais)

La voix des élèves et le programme d’études international : liens, contextes et espaces

Rohan Skene Bavarian International School (Allemagne)

Cette étude explore l’importance de la voix des élèves dans deux programmes d’études internationaux, l’International General Certificate of Secondary Education (IGCSE) et le Programme d’éducation intermédiaire (PEI) du Baccalauréat International. Elle a été effectuée dans le cadre d’une étude de la connaissance réaliste et sociale, et a recours à des entretiens avec des individus et des groupes de réflexion afin de rassembler les perspectives des élèves et des professeurs. Il s’agit d’une approche de recherche empirique qui repose sur des travaux établis traitant de la participation des élèves et de concept plus vastes de programmes d’études et de leur conception. Trois écoles internationales européennes sont incluses dans cette étude. Chacune d’entre elles propose une approche distincte (mixte, constructiviste ou linéaire) pour enseigner les programme d’études internationaux d’éducation intermédiaire de l’IGCSE ou du PEI. Les perspectives de recherche qui ont émergé indiquent que l’approche constructiviste de la conception d’un programme d’études, mise en œuvre dans le cadre du PEI, peut encourager de manière positive les élèves à faire entendre leur voix, car elle est de nature moins contraignante. L’étude démontre également qu’il est important d’encourager la voix des enseignants en comprenant et en négociant les déséquilibres patents de pouvoir, intrinsèques aux établissements. Cela permet de contribuer à la création et à la durabilité des collaborations entre enseignant et élève, dans le cadre de l’apprentissage. Cette étude suggère que les discussions sur la voix des élèves doivent être pédagogiques et non basés sur des contenus afin de bien soutenir l’apprentissage.

Résumé (uniquement disponible en anglais)

L’enseignement et l’apprentissage de stratégies argumentatives au Programme primaire (PP)

María Luisa Lagos Ramírez CIEDI - Colegio Internacional de Educación Integral (Colombia)

Nous accordons une grande importance au renforcement de l’acquisition et du développement de stratégies d’argumentation discursives dans le discours oral et écrit, et ce, dès la petite enfance. Ainsi, dans cet article, nous présentons des approches théoriques et pédagogiques qui visent à encourager l’enseignement de stratégies argumentatives tout en s’appuyant sur une perspective réfléchie et progressive des pratiques d’argumentation discursive. Cette recherche explore quatre dimensions du langage. Chacune d’entre elle permet de sélectionner des genres argumentatifs, qui aideront l’enseignement et l’apprentissage du contenu ainsi que leur organisation en séquences didactiques. Cette approche repose sur une analyse des stratégies d’argumentation discursive dans le cadre des thèmes transdisciplinaires, que le PP cherche à développer davantage.

Résumé (disponible en espagnol uniquement)

Éducation internationale : les valeurs et les perceptions des interlocuteurs

Dan Keller The World View Project

Cette étude explore les perspectives d’interlocuteurs d’écoles internationales sur l’éducation internationale. Elle examine dans quelle mesure les interlocuteurs valorisent l’éducation internationale et dans quelle mesure sa mise en œuvre répond à leurs exigences. Une étude séquentielle utilisant des méthodes mixtes s’est intéressée aux valeurs et aux perceptions des interlocuteurs au moyen d’une enquête transversale, et les a reliées à des facteurs démographiques et contextuels. Les données de l’enquête ont été soumises à une analyse statistique descriptive et déductive. Trois différentes méthodes transversales ont été utilisées pour la phase qualitative : les commentaires issus de l’enquête, des entretiens menés auprès d’un groupe de réflexion et des entretiens individuels. Un total de 483 personnes ont participé à l’enquête. Elles rassemblent des parents d’élèves et des membres du personnel d’écoles internationales appartenant à un réseau d’entreprises à but lucratif situé aux Émirats arabes unis. Selon les résultats, les personnes interrogées accordaient une grande importance à l’éducation internationale. Les données présentaient toutefois d’importantes différences liées aux facteurs suivants : l’établissement, la première langue, le niveau d’études et le rôle au sein de l’établissement (membre du personnel ou parent). Par ailleurs, ces interlocuteurs avaient le sentiment que l’éducation internationale était moins bien mise en œuvre. Les données présentaient cependant d’importantes différences liées aux facteurs suivants : l’établissement, le nombre d’écoles internationales dans lesquelles ils avaient exercé ou envoyé leurs enfants, et les rôles au sein de l’établissement.

Résumé (uniquement disponible en anglais)

Enquête sur les qualités du profil de l’apprenant menée auprès des diplômés de l’IB

Joanne Walker International School of Nice (France)

Le développement de la sensibilité internationale est un objectif global et explicite du Programme du diplôme du Baccalauréat International. Elle se décline en une liste de qualités définies dans le profil de l’apprenant de l’IB. Cette étude de cas qualitative se base sur un questionnaire adressé à une trentaine d’anciens élèves d’une école internationale située en France, ainsi que sur un petit nombre d’entretiens visant à obtenir des points de vue rétrospectifs sur leur expérience du Programme du diplôme de l’IB. Elle cherche à savoir si les anciens élèves du Programme du diplôme de l’IB continuent à agir en accord avec la sensibilité internationale qu’ils ont développée au sein de l’IB, et si le rôle de ces qualités a été manifeste dans leur parcours postscolaire. Les résultats les plus significatifs ont démontré que ce groupe d’anciens élèves considère presque à l’unanimité que le Programme du diplôme de l’IB a eu une influence certaine sur le développement de leur sensibilité internationale. Cette étude a également consolidé les conclusions d’études précédentes selon lesquelles l’influence exercée par le Programme du diplôme de l’IB est souvent appréciée au cours du développement professionnel. Dans l’ensemble, cette étude souligne qu’il est difficile d’isoler les multiples facteurs qui influencent le développement des valeurs et les actions des élèves. Le rôle des enseignants a également été mis en relief et représente l’un des aspects les plus importants de l’expérience du Programme du diplôme de l’IB. Cela confirme qu’une implication au niveau du recrutement du personnel et de la formation des nouveaux membres est essentielle. Cela signifie également qu’il est nécessaire pour l’IB d’envisager d’autres façons d’améliorer la prise de conscience de la mission de l’IB et d’évaluer son efficacité.

Résumé (uniquement disponible en anglais)

Développement de la compréhension écrite dans le cours d’anglais B

Myriam Monopoli, St. Catherine’s Moorlands (Argentine)

Cette étude s’appuie sur des méthodes de recherche qualitatives et quantitatives afin d’examiner les pratiques pédagogiques employées dans l’enseignement de la compréhension écrite dans les cours d’anglais B proposés au sein de 18 (sur un total de 23) établissements scolaires de Buenos Aires et de sa grande périphérie (Gran Buenos Aires). Les conclusions indiquent que les cours d’anglais B s’articulent autour d’un plan de cours divisé en trois étapes bien distinctes (prélecture, lecture et postlecture) et reposent sur des activités qui cherchent à refléter un modèle théorique et interactif de compréhension écrite. Les données recueillies révèlent que des efforts s’imposent pour incorporer les connaissances issues de la recherche dans les pratiques pédagogiques, car les stratégies de lecture préconisées à l’échelle mondiale et les tâches de lecture métacognitives ne semblent pas jouer un rôle important dans ce plan de cours. Cependant, l’intégration de compétences linguistiques globales, qui visent à développer une utilisation appropriée de la langue selon le contexte socioculturel chez les apprenants dans le cadre d’une approche collaborative, est comprise dans la phase postlecture des plans de cours des enseignants.

Résumé (uniquement disponible en anglais)

Annexes 1 et 2 (uniquement disponible en anglais)

Étude des perceptions des enseignants du Programme primaire du Baccalauréat International sur les facteurs influençant leur perfectionnement en tant que professionnels de l’éducation spécialistes du Programme primaire

Samantha Cook, International School of Tanganyika, Tanzanie

L’objectif de cette étude était d’examiner les activités de perfectionnement professionnel que les enseignants du Programme primaire (PP) du Baccalauréat International (IB) trouvent les plus influentes, et dans quelle mesure les points de vue et les pratiques de ces derniers ont changé au fil du temps. Le projet s’est appuyé sur un sondage réalisé en ligne visant à recueillir des données quantitatives et qualitatives auprès des professionnels de l’éducation du PP du monde entier. Ces derniers devaient indiquer les activités de perfectionnement professionnel qui avaient exercé la plus grande influence sur eux, ainsi que dans quelle mesure leurs perceptions du programme et leurs pratiques d’enseignement avaient changé au fil du temps. Deux groupes de discussion issus d’établissements scolaires de Dar es Salaam (Tanzanie) présentant des caractéristiques opposées, ont fait part de leurs points de vue sur la façon dont l’IB, leur établissement et chaque personne pouvaient renforcer et soutenir le perfectionnement professionnel des professionnels de l’éducation du PP. Les résultats indiquent que les professionnels de l’éducation considèrent que le PP est complexe et pose des défis, et que des changements importants sont nécessaires dans la pratique. Les personnes interrogées ont indiqué que, bien que les événements de perfectionnement professionnel formels, tels que les ateliers et les conférences, présentent des avantages, les facteurs qui, de loin, exercent le plus d’influence sur le perfectionnement des enseignants sont la collaboration avec leurs collègues ainsi que l’apprentissage sur le lieu du travail. Les propos recueillis incluent des idées visant à aider l’IB à mieux promouvoir les ateliers de perfectionnement professionnel organisés au sein des établissements et à garantir leur efficacité. Il est également ressorti que les établissements doivent réfléchir à la meilleure façon d’instaurer une culture de travail axée sur le soutien, la continuité et la collaboration afin d’appuyer le perfectionnement des enseignants du PP.

Résumé (uniquement disponible en anglais)

Lien entre les croyances et pratiques des enseignants du PEI et le profil de l’apprenant de l’IB

Joanne Eileen Chatlos, Alcuin School (Texas), États-Unis

Dans cette étude de cas qualitative, la chercheuse explore la perception qu’ont les enseignants du Programme d’éducation intermédiaire (PEI) des qualités du profil de l’apprenant de l’IB et comment leurs croyances se traduisent dans la pratique. Cette étude porte sur cinq enseignants exerçant dans un établissement de premier cycle secondaire privé à Dallas, au Texas, qui ont mis en œuvre le Programme d’éducation intermédiaire au printemps de l’année 2014. Le recueil de données s’est appuyé sur des observations, des entrevues et l’analyse de nuages de mots-clés créés par les participants. Dans cette enquête, les enseignants semblaient donner la priorité à certains termes, à la fois dans leurs croyances et leur pratique. Pour les termes avec lesquels ils se sentaient à l’aise, ils étaient plus susceptibles d’utiliser des stratégies explicites, alors que d’autres termes étaient souvent perçus comme étant transmis par l’intermédiaire de méthodes plus implicites telles que le modelage. Les résultats suggèrent que davantage de recherche sur les croyances des enseignants concernant les termes ainsi que sur leur utilisation du profil de l’apprenant de l’IB dans la pratique serait souhaitable. Cette chercheuse suggère d’explorer la façon dont les enseignants travaillent avec les termes en fonction de leurs disciplines et d’analyser les méthodes pour déterminer lesquelles sont les plus efficaces dans la transmission du profil de l’apprenant de l’IB. En outre, cela s’avérerait judicieux si l’IB fournissait davantage de directives aux établissements scolaires et aux enseignants par rapport à la personnalisation et à la localisation du profil de l’apprenant.

Résumé (uniquement disponible en anglais)

La coordination du Programme de premier cycle secondaire dans les écoles internationales de plus petite taille

Sean Gibb, The British International School of Stavanger (Norvège)

L’objet de cette étude était de réfléchir à des stratégies clés pour les coordonnateurs mettant en œuvre le Programme d’éducation intermédiaire (PEI) dans des établissements scolaires internationaux de petite taille. Elle s’est appuyée sur quatre entretiens exploratoires et une étude de cas afin de mieux comprendre comment travaillent les coordonnateurs du PEI dans des établissements scolaires internationaux de 100 élèves ou moins en Norvège. Les données qualitatives suggèrent que les ressources matérielles et humaines limitées des établissements internationaux de petite taille peuvent rendre la coordination du PEI particulièrement complexe. Les résultats clés ont mis en évidence plusieurs priorités de mise en œuvre dans ce cadre précis, comme l’importance de créer des occasions de perfectionnement professionnel, d’encourager une planification collective régulière et d’aménager des temps de réflexion. Ils ont également souligné des stratégies de mise en œuvre réussies, comme celles contribuant à la création et au renforcement de l’identité de l’établissement. Les conclusions de cette étude ont d’importantes implications pour les coordonnateurs du PEI et les chefs d’établissements internationaux de petite taille ou mettant en œuvre le PEI pour la première fois. Elles peuvent par ailleurs avoir un impact majeur sur la budgétisation et la détermination de priorités pour le perfectionnement professionnel des enseignants, la programmation et la mise en place d’une planification collective régulière et de grande envergure ainsi que l’aménagement d’un temps de réflexion, et influencer les stratégies de « formation de l’identité ».

Résumé (uniquement disponible en anglais)

Développement de stratégies d’évaluation formative dans le Programme primaire (PP)

Brendan Kean, Canadian International School of Hong Kong (Hong Kong)

Cette recherche avait pour objectif d’identifier et de mettre en œuvre des stratégies clés d’évaluation formative permettant d’améliorer l’apprentissage des élèves du Programme primaire (PP). Cela a pu être réalisé grâce à une recherche-action sur le développement et la mise en place de stratégies d’évaluation formative pour les élèves suivant le PP dans un établissement scolaire de Hong Kong. La recherche s’est aussi appuyée sur une étude de cas détaillée concernant un établissement scolaire renommé proposant le PP en Australie pour identifier les stratégies clés d’évaluation formative mises en place dans tout l’établissement. Les questions de recherche ont exploré différentes stratégies d’évaluation formative, notamment l’exposition de l’intention d’apprentissage, l’élaboration de critères de réussite, le questionnement et les commentaires de l’enseignant, ainsi que l’autoévaluation et l’évaluation par les pairs. Les thèmes clés identifiés dans cette recherche s’appuient sur les travaux de Black et Wiliam (1998b) sur la méta-analyse de l’évaluation formative, et sur ceux de Clarke (2008, 2005 et 2001) et de Glasson (2009) sur les approches pratiques des stratégies d’évaluation améliorant l’apprentissage des élèves. La recherche propose une explication de la signification de ces conclusions pour les professionnels de l’éducation et pour l’IB en ce qui concerne leurs approches de l’évaluation formative. Cette recherche a aussi établi un lien entre les différentes stratégies d’évaluation formative, et créé un « cadre » sur la façon dont les enseignants pourraient relier les stratégies d’évaluation afin de garantir que l’apprentissage, l’enseignement et l’évaluation sont étroitement liés dans la salle de classe.

Résumé (uniquement disponible en anglais)

La perception et la pratique des activités CAS (créativité, action, service) dans le Programme du diplôme de l’IB chez les élèves, les enseignants et dans les établissements scolaires

Tom Brodie, Skagerak International School (Norvège)

Cette recherche s’intéresse à la perception qu’ont les élèves, les établissements et les équipes pédagogiques du programme CAS (créativité, action, service), tel qu’il est proposé dans dix établissements scolaires à travers l’Europe. Plusieurs types d’établissements proposant le Programme du diplôme ont été étudiés, incluant des établissements publics et privés, des internats et des externats. Les recherches ont été menées par le biais d’un questionnaire (n=241), d’entretiens structurés (n=20) et de groupes de discussion structurés (n=15). Les résultats suggèrent que les élèves, tout comme les enseignants, apprécient le programme CAS. Ce dernier est perçu comme étant très diversifié pour le travail ou le rôle d’une seule personne : le coordonnateur du CAS. La recherche indique par ailleurs que les coordonnateurs du CAS ont le sentiment de manquer de temps (70 %), de conseils et d’être isolés. Quant aux élèves, ils apprécient les activités du programme CAS (78 %) et estiment que les objectifs du programme sont exigeants mais adéquats. Par ailleurs, la réflexion est une source de préoccupation à la fois pour les élèves (38 %) et les équipes pédagogiques (40 %). Les équipes pédagogiques souhaiteraient développer la réflexion, mais ne savent pas quelle méthode utiliser. De leur côté, les élèves n’aiment pas cet aspect du programme CAS et éprouvent des sentiments négatifs à son égard. Par conséquent, l’objectif de réflexion mentionné dans le Guide de créativité, action, service (Organisation du Baccalauréat International, 2008) n’a pu être valorisé ou développé. La recherche propose plusieurs recommandations aux établissements scolaires et aux coordonnateurs pour développer le programme CAS afin qu’il réponde mieux aux besoins des établissements et des élèves, ainsi qu’aux objectifs du Programme du diplôme.

Résumé et annexes (uniquement disponible en anglais)

Dilemmes et défis pour la mise en œuvre du Programme d'éducation intermédiaire (PEI) : Étude de cas portant sur des établissements scolaires proposant le PEI en Suède et l'influence de la législation scolaire suédoise

Jayson Williams, International School of the Gothenburg Region (Suède)

Cette étude examine les dilemmes et les défis rencontrés lors de la mise en œuvre et du développement du Programme d'éducation intermédiaire (PEI) au sein des établissements scolaires. Elle se penche sur deux établissements du système scolaire suédois : une école internationale, classée comme établissement public, et une « friskola » ou établissement scolaire indépendant. Ce document discute des points communs entre de nouveaux cas et les cas étudiés, et poursuit la discussion en ce qui concerne l'impact des lois scolaires suédoises sur la mise en œuvre du PEI. L'étude a soulevé un certain nombre de préoccupations fondamentales, notamment le besoin urgent d'une révision du classement des établissements scolaires suédois. Un classement incohérent a conduit à s'interroger sur les données publiques concernant les établissements scolaires du pays et sur leur fiabilité.

Résumé (uniquement disponible en anglais)

L’influence de la politique éducative des États-Unis sur la mise en œuvre du Programme primaire de l’IB : étude de cas d’un établissement public urbain accueillant une population à revenus modestes)

Heather E. Mills, titulaire d’un doctorat (Californie, États-Unis)

Il existe un décalage fondamental entre les exigences des autorités américaines dans le cadre de leur politique No Child Left Behind (NCLB) et les principes philosophiques du programme du Baccalauréat International. L’objectif de cette étude de cas qualitative était de travailler en collaboration avec d’anciens enseignants d’établissements publics urbains accueillant une population minoritaire à revenus modestes et d’étudier comment ils avaient adressé les défis découlant des exigences de la politique NCLB et de l’enseignement du Programme primaire de l’IB (PP). Les enseignants ont été confrontés à un ensemble d’exigences et de mandats complexes et contradictoires pouvant se révéler diamétralement opposés. Cette étude examine les processus mis en place pour respecter ces exigences dans le cadre et l’ambiance d’une éducation responsable. Les cinq enseignants participant à l’étude ont été impliqués dans chacune des étapes (y compris la conception, les questions de recherche et l’analyse) et ont utilisé des méthodologies sensibles aux différentes cultures. La co-construction de l’étude a bouleversé le traditionnel déséquilibre qui existe entre le chercheur et les participants en attribuant aux enseignants le rôle d’experts en éducation et en redonnant au chercheur une certaine humilité. Une analyse de la théorie a mené à deux thèmes principaux qui résument l’essence des expériences des participants. Ces thèmes ont aidé à développer un cadre conceptuel démontrant des cas de conformité (active et réactive) et de résistance (admise et compromise) auxquels les enseignants ont dû faire face afin de s’adapter à des paradigmes concurrents.

Résumé (disponible en anglais uniquement)

L’écriture au service de l’apprentissage et de l’enseignement des mathématiques

Ellen Manson, Canadian International School (Hong Kong)

Cette recherche-action porte sur l’introduction de la tenue d'un journal en mathématiques chez un groupe d’élèves de 6e année (âgés de 10 à 11 ans) suivant la dernière année du Programme primaire (PP) au sein d’une grande école du monde de l’IB, située à Hong Kong.

Le projet, mené pendant l’année scolaire 2011-2012, cherchait à répondre à la question suivante : la tenue d’un journal en mathématiques aide-t-elle les élèves à articuler leur pensée et à développer leur compréhension conceptuelle, tout en contribuant à mieux informer les enseignants pour orienter la planification du cours ? Les données ont été recueillies au début, au milieu et à la fin de l’étude, à la fois auprès des enseignants y participant et auprès d’un échantillon d’élèves, au moyen de discussions informelles en groupe pour répondre aux questions ouvertes posées par les chercheurs. Des échantillons de journaux d’élèves ont également été recueillis tout au long de l’étude pour être analysés. Bien que les conclusions de la recherche aient été globalement positifs, certains points sont à retenir, notamment : les élèves pour lesquels l’anglais est une deuxième langue ont trouvé la rédaction pour les mathématiques difficile, alors que d’autres ayant plus de facilités en mathématiques voulaient juste « continuer à faire des maths » et percevaient la tenue d’un journal comme une entrave.

Pour conclure, les raisons pour introduire la tenue d'un journal dans le programme de mathématiques sont bien fondées. Tous les enseignants qui ont participé au projet ont convenu que le fait de stimuler les élèves afin qu’ils articulent mieux leur pensée et leur compréhension conceptuelle, comme l’indique le document sur le contenu et l’enchaînement du programme de mathématiques dans le PP, développe non seulement leurs compétences métacognitives, mais ouvre aussi la voie à d’autres recherches, ce qui est un aspect important de la philosophie du PP.

Résumé (uniquement disponible en anglais)

Évaluation des qualités du profil de l’apprenant et des compétences des élèves suivant le PPCS en Australie-Méridionale

Jane Jarvis et al., Flinders University (Adelaide, Australie)

Cette étude s’intéresse au degré d’appropriation, par les élèves suivant un programme de l’IB dans des établissements scolaires cibles d’Australie-Méridionale, des caractéristiques décrites dans le profil de l’apprenant de l’IB et des compétences des approches de l’apprentissage du cadre pédagogique de l’IB. Trois études ont été mises en place. La première (1) et la deuxième (2) étude avaient pour but de comparer les élèves ayant une expérience préalable de l’IB et ceux n’ayant pas suivi les programmes de l’IB auparavant, par rapport aux éléments décrits dans le profil de l’apprenant et aux approches de l’apprentissage, à la fois en mathématiques et en sciences humaines. La troisième (3) étude examinait la façon dont les élèves conceptualisaient et planifiaient leur projet personnel du PPCS, et de quelle manière ils y réfléchissaient. Les établissements et l’université ont convenu que l’objectif principal de la recherche devait se concentrer sur quatre caractéristiques du profil de l’apprenant : (a) ouverts d’esprit, (b) sensés, (c) réfléchis et (d) chercheurs. Pour les deux premières études, des problèmes de mathématiques et de sciences humaines ont été posés à des élèves de 8e année. Ces derniers ont été observés pendant qu’ils faisaient des exercices de « pensée à haute voix » et ont été enregistrés textuellement par les chercheurs. Dans le cadre de l’exercice de mathématiques, la comparaison entre les élèves ayant une expérience préalable de l’IB et ceux n’ayant pas suivi les programmes de l’IB auparavant n’a pas révélé de différence significative en ce qui concerne le niveau de résolution de problèmes. La deuxième étude a fourni des résultats similaires pour l’exercice de sciences humaines. Pour ce qui est des analyses sur le projet personnel, les chercheurs ont constaté que les élèves de 9e et de 10e année avaient démontré des caractéristiques de recherche, de réflexion, de pensée et d’ouverture représentatives du profil de l’apprenant et du cadre des approches de l’apprentissage.

Résumé (disponible uniquement en anglais)

La répartition de la direction et les réseaux sociaux dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de premier cycle secondaire dans un établissement d’enseignement maternel, primaire et secondaire vénézuélien

Jose BolivarInstituto Educacional Juan XXIII (Valence, Vénézuela)

L’analyse approfondie du travail collectif des enseignants et des membres de la direction lors de la mise en œuvre de programmes scolaires innovants tels que le Programme de premier cycle secondaire (PPCS) de l’IB est essentielle à la l’élaboration de modèles d’éducation pour le XXIe siècle. Deux cadres théoriques, le leadership partagé et les réseaux sociaux, sont récemment apparus dans la littérature sur la recherche en éducation. Ils situent la direction scolaire dans un contexte de changement et d’innovation en termes d’actions et mettent l’accent sur l’importance des interactions sociales pour leur mise en pratique. Cette étude s’appuie sur ces théories pour décrire et comprendre les actions prises par la direction d’un établissement durant les phases de préparation et de mise en œuvre du PPCS ainsi que les réseaux sociaux motivant ces actions. Dans la pratique, l’étude met en exergue quelques résultats clés pour assurer la réussite de la mise en œuvre du PPCS : (1) l’importance de tâches de conception collaborative et permettant de construire de la cohérence pour assurer une vision pédagogique systémique, (2) le rôle essentiel des tâches de soutien pédagogique comme ressources clés pour la mise en application des tâches de conception, (3) la promotion de certaines conditions au niveau de l’établissement et de l’équipe pour soutenir les processus de collaboration et (4) l’existence de certaines conditions au niveau de l’établissement et de l’équipe limitant la collaboration entre enseignants. L’étude montre que lorsque les établissements entreprennent des changements importants, il faut porter une attention particulière aux nombreuses tâches devant être accomplies afin d'atteindre les objectifs fixés. Les résultats indiquent que ces tâches nécessitent la mise en place de réseaux sociaux uniques, variés et fluides qui canalisent les processus de collaboration. Ils indiquent également que ces tâches sont influencées par des facteurs contextuels qui ont un impact sur les flux de communication et de collaboration.

Résumé (disponible uniquement en anglais)

L’impact sur les élèves de programmes comme le module de recherche du Programme primaire sur les peuples indigènes des Bunuba et Walmajarri dans le cadre du thème transdisciplinaire « Comment nous nous exprimons » et de l’idée maîtresse « Nous découvrons plus de choses lorsque nous réfléchissons sur d’autres modes de connaissance »

Annette Rome & Kim Anderson, Wesley College Institute for Innovation in Education (Melbourne, Australie)

Ce projet a examiné l’impact qu’ont sur les élèves des programmes tels que le module de recherche du Programme primaire sur les peuples Bunuba et les Walmajarri au sein du thème transdisciplinaire « Comment nous nous exprimons », avec l’idée maîtresse que « nous en découvrons davantage lorsque nous réfléchissons à d’autres modes de connaissance ». La question de recherche était la suivante : « Quelle est l’efficacité de programmes tels le module élaboré par leWesley College en 4e année du PP consacré aux peuples Bunuba et Walmajarri sur le changement de la compréhension des modes de connaissance des peuples aborigènes par des élèves non-aborigènes ? » Pour mener à bien cette étude, les élèves ont répondu à un questionnaire dans le cadre des rétroactions recueillies à la fin du module, et des analyses de comptes rendus de réflexion rédigés entre 2007 et 2010 ont également été prises en compte. Les résultats de ce questionnaire ont montré que, grâce à ce module, les élèves : savent qu’il existe une différence entre la connaissance aborigène et la connaissance non-aborigène ; se sont fortement intéressés à la vie d’Annette Kogolo, une chef aborigène ; comprennent mieux les peuples Aborigènes ; pensent qu’Annette Kogolo a facilité leur compréhension des modes de connaissance des peuples indigènes ; comprennent mieux les modes de connaissance des peuples indigènes ; pensent que la présence d’un chef Bunuba/Walmajarri a donné à leur apprentissage une dimension plus réelle ; savent où trouver des informations sur les modes de connaissance des peuples indigènes qu’ils ne connaissaient pas auparavant ; trouvent que l’apprentissage de la culture indigène leur a permis de mieux connaître leur propre culture. La recherche menée a permis d’établir deux aspects importants de ce module : le pouvoir du conteur et celui de l’histoire racontée. Les histoires sont considérées comme une forme d’accès à des connaissances essentielles, voire spécialisées. La recherche a également montré que ce module avait permis aux élèves de développer davantage certaines des qualités du profil de l’apprenant du PP, tout particulièrement l’ouverture d’esprit et l’altruisme. Les critères utilisés lors de l’analyse des réponses ont prouvé leur efficacité dans l’évaluation de l’impact du module sur le développement de la sensibilisation interculturelle.

Résumé (disponible uniquement en anglais)

Le conte de deux cités : comparaison entre les enseignants chinois et les enseignants occidentaux d'une école du monde de l’IB en termes de comportements pédagogiques

Yue Zhang, Guangdong Country Garden School (Chine)

L’objectif de cette étude est d’examiner les différences existant entre les attitudes pédagogiques des enseignants chinois et celles des enseignants d’autres nationalités dans les cours d’anglais et de sciences expérimentales (dispensés en anglais) et en dehors de la classe, dans le contexte du Baccalauréat International (IB) en Chine. Cette étude explore également les éventuelles influences culturelles, les points de vue des élèves et les problèmes engendrés par ces différentes attitudes pédagogiques. Elle a permis de fournir une interprétation systématique et approfondie des raisons qui sous-tendent ces différences. Cette étude repose sur une approche comparative et utilise des méthodes d’observation qualitatives, des journaux de bord d’enseignants-chercheurs, des entretiens individuels, des groupes cibles, des enquêtes narratives et des comptes rendus de documents afin de recueillir des données grâce à l’étude de cas d’un établissement scolaire de Chine.  Les résultats obtenus révèlent tout d’abord des différences dans les attitudes pédagogiques en ce qui concerne la gestion du temps de cours et sa structure, les activités, la participation des élèves, la gestion de classe, la différenciation, l’évaluation, la langue, le matériel utilisé et l’intégration des technologies de l’information et de la communication. D’autres différences ont été relevées au niveau de la communication et de la relation entre élèves et enseignants en dehors de la salle de classe. L’étude révèle également que la culture a une incidence sur les attitudes pédagogiques. De plus, toutes les différences relevées lors de cette étude étaient en partie attribuables aux influences culturelles. Il a également été mis en évidence que ces différences avaient fait naître certains problèmes, tels que des malentendus et un certain manque de confiance entre les enseignants d’autres nationalités, les enseignants chinois et les élèves. Enfin, l’étude a montré que, d’un côté, les élèves se sont réjouis de ces différences car ils les considéraient comme une bonne préparation à leurs études supérieures à l’étranger ; d’un autre côté, ils considéraient que l’IB devrait adopter une approche pédagogique normalisée au niveau international. L’étude établit de nombreuses recommandations pour approfondir les recherches et améliorer la politique et les pratiques de l’IB en Chine.

Résumé (disponible uniquement en anglais)

Perspectives d’évaluation basée sur des critères dans le cadre du Programme de premier cycle secondaire du Baccalauréat International

Chad Carlson, Colegio Internacional de Educación Integral (Colombie)

Dans cette étude, la façon dont la mise en œuvre du modèle d’évaluation basé sur des critères du Programme de premier cycle secondaire de l’IB a influencé la compréhension globale, l’articulation et l’atteinte des objectifs d’apprentissage du programme dans deux établissements dispensant le PPCS a été analysée. L’objectif était d’explorer les différents points de vue sur la mise en œuvre du modèle d’évaluation du PPCS afin de mieux comprendre les défis, les obstacles et les réussites auxquels les professionnels de l’éducation sont confrontés pour sa mise en œuvre. Les questionnaires de recherche et les entretiens ont été conçus afin d’étudier la dynamique du modèle d’évaluation du PPCS basé sur des critères et de découvrir si les élèves étaient impliqués plus activement dans le processus d’évaluation lorsque l’évaluation basée sur des critères était effectivement mise en place. Le travail de recherche pour cette étude a été réalisé auprès d’un large éventail d’élèves et d’enseignants issus des deux établissements, et a impliqué des participants de chaque année du programme. Dans l’ensemble, le travail de recherche a montré que la mise en œuvre du système de notation du PPCS basé sur des critères reste très subjectif et que de nombreux élèves ne témoignent pas d’une compréhension réelle des objectifs d’apprentissage du programme et de la valeur de ces informations. Cependant, le travail de recherche a également révélé une relation positive entre la mise en place effective, une compréhension des objectifs d’apprentissage et le développement des processus et capacités métacognitives de réflexion, ce qui a poussé le chercheur a conclure que pour la mise en place effective des objectifs d’apprentissage et le développement des compétences et processus de métacognition et de réflexion des élèves, la participation des élèves au processus d’évaluation doit être perçue comme faisant partie du programme enseigné.

Résumé (disponible uniquement en anglais)

Stratégies et techniques d’enseignement des langues utilisées pour venir en aide aux élèves du PP apprenant dans une langue autre que leur langue maternelle

Natascha Thomson, Kongsberg International School (Norvège)

De nombreux apprenants font face à la difficulté d’accéder aux programmes de l’IB dans une langue différente de leur langue maternelle. Afin de leur permettre de participer pleinement aux aspects tant scolaires que sociaux de la vie de l’établissement, les professionnels de l’éducation doivent comprendre la façon dont ce phénomène influe sur l’enseignement et l’apprentissage et identifier des moyens de soutenir le développement d’une langue seconde. Ce résumé a pour but de sensibiliser les esprits à ce problème et présente les constatations d’une recherche sur les stratégies et les techniques d’enseignement des langues utilisées par des professionnels de l’éducation dispensant le Programme primaire (PP).

Résumé (disponible uniquement en anglais)

Le Programme du diplôme du Baccalauréat International transmet-il de manière efficace la déclaration de mission du Baccalauréat International ?

Richard Lineham, St. George’s School in Switzerland (Suisse)

Le Baccalauréat International (IB) a pour objectif de former des élèves qui contribuent à un monde plus paisible dans un esprit d'entente mutuelle et de respect interculturel. L'objectif de cette étude est d'examiner si le Programme du diplôme du Baccalauréat international transmet de manière efficace la déclaration de mission de l'IB. La documentation sera analysée afin d'étudier les objectifs de l'éducation internationale et de comprendre comment les programmes d'études et les systèmes scolaires peuvent influencer la sensibilisation des élèves aux valeurs. Au cours de cette analyse, des concepts sont étudiés et comparés au Programme du diplôme du Baccalauréat international. L'examen de la documentation s'achève sur un modèle reprenant les éléments qui influencent la promotion de l'éducation internationale au sein d’un établissement. Une étude de cas est menée au sein d'une école internationale qui dispense le Programme du diplôme du Baccalauréat international. Une étude à méthode mixte avec une approche conceptuelle exploratoire séquentielle est utilisée. Quelques élèves du Programme du diplôme du Baccalauréat international sont interrogés et les résultats de ces entretiens sont corrélés à l'aide du questionnaire rempli par la plupart des élèves du Programme du diplôme de l'établissement faisant l'objet de l'étude de cas. Les résultats des entretiens des élèves et des questionnaires sont utilisés pour déterminer dans quelle mesure le Programme du diplôme du Baccalauréat international a influencé les attitudes des élèves. Les conclusions de l'étude révèlent que les valeurs des élèves se rapprochent de celles figurant dans la déclaration de mission du Baccalauréat International. L'importance de différents éléments du programme d'études de l'établissement et de son environnement sur le développement des valeurs au sein de la population des élèves est mise en exergue comme un domaine dans lequel il est possible d’approfondir des recherches.

Résumé (disponible uniquement en anglais)

Perceptions de l’utilisation de méthodes basées sur la recherche dans les cours de langue chinoise du Programme primaire dans les écoles du monde de l’IB de la région Asie-Pacifique

Mary van der Heijden, United World College (Singapour)

Ce projet de recherche a examiné la façon dont la méthode pédagogique de recherche a été appliquée au chinois en tant que langue supplémentaire dans les classes des établissements de la région Asie-Pacifique dispensant le Programme primaire. Il visait à explorer les perceptions et les pratiques des enseignants du cours de langue chinoise pour mieux comprendre les réussites et les défis liés à l’utilisation d’une méthode reposant sur la recherche. Les données de cette étude ont été obtenues en utilisant des méthodes mixtes, notamment un sondage auprès de 98 établissements, des entretiens individuels semi-structurés avec six enseignants et des observations menées dans les classes de quatre de ces enseignants. Les conclusions ont démontré que les enseignants adoptaient une attitude positive à l’égard de la méthode de recherche mais que leur compréhension de son application au sein du cours de chinois n’était pas claire. Il a également été reconnu que les enseignants du cours de langue chinoise devaient suivre une formation et qu’il était souhaitable qu’ils apprennent aux côtés d’autres enseignants de l’établissement. La création de situations authentiques facilitant l’apprentissage de la langue et donnant lieu à des possibilités d’exploration et d’expérimentation était privilégiée au détriment de l’utilisation de structures grammaticales et d’un vocabulaire précis. Toutefois, cette démarche n’étayait pas la pédagogie de manière cohérente.  

Résumé (disponible uniquement en anglais)