Géographie

Dans le Programme du diplôme, le cours de géographie comprend à la fois de la géographie physique et de la géographie humaine, et garantit l’acquisition des méthodologies scientifiques et socio-économiques.

 Tirant parti de sa position à mi-chemin entre les sciences sociales et les sciences naturelles, la géographie examine les idées et concepts pertinents tirés d’une multitude de disciplines. Les élèves peuvent ainsi apprécier des méthodes, des idées et des points de vue différents, et apprendre à les respecter.

Le cours de géographie favorise une ouverture au monde et une sensibilisation internationale selon diverses modalités distinctes. Il analyse des questions d’importance mondiale, telles que la pauvreté, la durabilité et les changements climatiques. Il analyse des exemples et des études de cas détaillées à diverses échelles, du niveau local et régional jusqu’au niveau national et international.

Les objectifs globaux du programme de géographie aux niveaux supérieur et moyen sont destinés à permettre aux élèves :

  • de développer une compréhension des corrélations entre êtres humains, espaces, lieux et environnement ;
  • d’apprendre à se soucier du bien-être des humains et de la qualité de l’environnement et comprendre la nécessité d’une planification et d’une gestion durable ;
  • de prendre conscience de l’apport de la géographie dans l’analyse des questions et défis contemporains et développer une perspective mondiale de la diversité et du changement.

Durant tout le cours, les enseignants disposent d’une grande latitude pour sélectionner les exemples et les études de cas afin de s’assurer que la géographie, dans le cadre du Programme du diplôme, permette de répondre au besoin de l’ensemble des élèves, quelle que soit leur localisation géographique.

Distinction entre le NM et le NS

Les programmes de géographie des niveaux moyen et supérieur partagent le même tronc commun et certaines options. Les élèves du niveau supérieur étudient également un complément. Ce programme requiert l’acquisition de certaines compétences, qualités et connaissances.

Cependant, même si les mêmes compétences et activités se retrouvent à la fois dans le NM et le NS, les élèves de ce dernier niveau doivent acquérir des connaissances supplémentaires, démontrer un esprit critique et faire la synthèse des concepts abordés dans le cadre du complément du niveau supérieur.

1re partie  : tronc commun – Distributions spatiales et changements (NS et NM)

Le tronc commun offre une vue d’ensemble des fondements géographiques des questions clés qui se posent à l’heure actuelle à l’échelle mondiale. Il a pour but de fournir une introduction générale, à la fois factuelle et conceptuelle, à chacun des thèmes ainsi qu’aux Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), en particulier ceux qui concernent la réduction de la pauvreté, l’égalité des sexes, les améliorations en matière de santé et d’éducation et la durabilité de l’environnement. Les progrès réalisés par rapport à ces objectifs sont également évalués.

Ce tronc commun comporte quatre thèmes obligatoires.

1. Population en transition
2. Disparités au niveau de la richesse et du développement
3. Distributions spatiales en matière de qualité et de durabilité de l’environnement
4. Distributions spatiales en matière de consommation des ressources

2e partie  : options

Les élèves du NS étudient trois options. Les élèves du NM en étudient deux.

Ces options sont les suivantes.

A : Eau douce – Problèmes et conflits
B : Océans et bandes côtières
C : Milieux extrêmes
D : Dangers et désastres – Évaluation du risque et réactions
E : Loisirs, sports et tourisme
F : Géographie de l’alimentation et de la santé
G : Milieux urbains

3e partie  : complément du niveau supérieur – Interactions mondiales

Ce complément réservé au NS comporte sept thèmes obligatoires.


1. Mesure des interactions mondiales
2. Métamorphose de l’espace : un monde rétréci
3. Interactions et flux économiques
4. Transformations environnementales
5. Échanges socioculturels
6. Conséquences politiques
7. Interactions mondiales au niveau local

Évaluation interne

L’étude menée dans le cadre d’un travail de terrain représente 20 heures d’enseignement pour les élèves des deux niveaux. Son domaine peut être choisi dans le tronc commun, les options ou le complément du niveau supérieur (interactions mondiales). Il est possible de combiner plusieurs sujets ou thèmes ensemble.

Le travail de terrain doit être mené à l’échelle locale et implique le recueil de données brutes. L’élève peut choisir un thème en géographie humaine ou physique ou intégrer ces deux approches. L’évaluation interne prend la forme d’un rapport de 2 500 mots.

Acquis préliminaires

Le cours de géographie ne requiert pas de connaissances préalables particulières. Il n’y a aucune attente ou exigence relative à des études antérieures dans certaines matières pour des qualifications nationales ou internationales.