Mme Siva Kumari se rend en Nouvelle-Galles du Sud

Cette semaine, Mme Siva Kumari se trouve en Nouvelle-Galles du Sud, en Australie, pour rendre visite à des écoles du monde de l’IB et s’entretenir avec des professionnels de l’éducation et des représentants du gouvernement. Il s’agit d’une visite importante, car, pour l’heure, les établissements publics dans cet État ne proposent pas les programmes de l’IB. Ainsi, les élèves qui souhaitent suivre les cours de l’IB doivent obligatoirement s’inscrire dans l’un des 17 établissements privés de Nouvelle-Galles du Sud.

Chiara Schwarz (17 ans), étudie à la St Andrews Cathedral School. Elle fait partie des élèves qui ont choisi l’IB au lieu du certificat national d’études secondaires supérieures.

« J’ai juste aimé l’idée qu’il jouissait d’une telle reconnaissance à l’international : cela pouvait m’ouvrir énormément de portes plus tard, dans la vie », a expliqué la jeune fille. La portée du programme d’études l’a également séduite. Sharon Munro, coordonnatrice de l’IB à la St Andrews, a ajouté : « C’est agréable de pouvoir intégrer des choix au programme d’études et que les élèves puissent faire ces choix en fonction de leurs points forts. »

Mme Kumari est convaincue que l’IB apportera une solide contribution au système éducatif australien : « J’espère que les autorités locales seront favorables à notre cause, a-t-elle dit, et nous considèreront comme une alternative viable, de façon à ce que nous puissions prouver que notre système est considéré à tort comme étant élitiste. L’IB est un “système juste”, a-t-elle poursuivi, car il se fonde sur la réussite individuelle des élèves. Dans la vraie vie, à la sortie de l’école, personne ne vous notera par rapport à vos collègues [...], c’est de cette façon que nous envisageons l’apprentissage », a-t-elle expliqué.

Les gouvernements des États de Victoria, du Queensland et d’Australie-Méridionale autorisent déjà les établissements publics à enseigner un programme de l’IB.

Lire l’article dans son intégralité et visionner la vidéo avec Mme Siva Kumari et Chiara Schwarz (en anglais uniquement).