60 secondes pour défendre l’IB

Dans un entretien de 60 secondes avec le British Education Magazine, John Claughton, qui a délaissé le programme A-levels au profit du Programme du diplôme, a expliqué pourquoi il s’efforce de développer l’IB au Royaume-Uni.

M. Claughton est l’ancien directeur de la King Edward’s School, à Birmingham. C’est la portée des programmes de l’IB qui l’a convaincu de soutenir le système éducatif de l’organisation : « C’est un système éducatif qui rejette l’anachronisme de la spécialisation et exige de tous les élèves qu’ils étudient les langues et la communication, les sciences et les mathématiques ainsi que les sciences humaines. Il leur enseigne explicitement les compétences dont le monde a besoin, par l’intermédiaire, entre autres, du mémoire et du cours de théorie de la connaissance (TdC), qui favorise une réflexion approfondie. »

Dans le contexte du débat croissant au Royaume-Uni sur la nature de l’éducation, sur l’objectif de l’enseignement et sa capacité à préparer les élèves à la vie et à l’emploi dans un monde en constante évolution, M. Claughton considère l’IB comme un « véritable système éducatif ». Il a appuyé ses propos en ajoutant : « les universités tentent d’attirer un nombre croissant d’élèves de l’IB en réduisant leurs exigences à leur égard. »

Lire l’entretien dans son intégralité sur le British Education Magazine Dubai Edition (voir page 98 : en anglais uniquement).