De futurs élèves de l’IB combattent les fausses nouvelles au Newseum

Face au problème majeur des fausses nouvelles, des élèves de Washington apprennent à porter un regard critique sur leur consommation des médias.

Un groupe d’élèves de l’Annandale High School, en Virginie, a récemment visité le Newseum de Washington (musée consacré à l’information et au journalisme) pour discuter du problème des fausses nouvelles. Certains de ces élèves commenceront à étudier le Programme du diplôme de l’IB dans l’établissement à l’automne.  

En mai, le Newseum a lancé un cours intitulé « Combattre les fausses nouvelles » et accueille depuis un nombre inattendu de classes scolaires. L’enjeu est d’aider les jeunes à comprendre la différence entre des actualités réelles et des fausses nouvelles. Idris, l’un des élèves du groupe, a expliqué avoir commencé à accorder beaucoup plus d’attention aux actualités après avoir suivi un cours sur le gouvernement dans son établissement, et consulte désormais Twitter jusqu’à 20 fois par jour pour lire les nouvelles du monde. C’est sur Twitter qu’il a appris que les comptes dont le nom comportait des mots comme « actualités » ou « quotidien » ne rapportaient pas forcément les faits.

Il est important de savoir repérer les signaux d’alerte et de vérifier les faits des actualités présentées. « Suivez votre instinct », a déclaré Kim Ash, la formatrice du Newseum, en s’adressant aux élèves. « Ne soyez pas intimidés. Lorsque vous voyez une histoire et que vous vous demandez “Est-ce que c’est vrai ou pas ?”, vous avez le pouvoir de trouver la réponse. »

La capacité à distinguer les faits de la fiction est un aspect important du profil de l’apprenant de l’IB, qui encourage la pensée critique et l’ouverture d’esprit. Découvrez ici comment sensibiliser les élèves aux fausses nouvelles.

 

Lire l’article dans son intégralité sur le site du Washington Post (en anglais uniquement)