À propos des projets de cette année

Chaque année, le Baccalauréat International® (IB) organise un projet de service communautaire dans le cadre de la conférence de l’IB en Amériques.

En se joignant au projet, les participants à la conférence pourront redonner à la communauté dans laquelle se tient cette conférence.

Ces projets auront lieu le mercredi 13 juillet, de 13h00 à 17h30. La participation au projet est gratuite.

À propos des projets de cette année

Cette année, les bénévoles de l’IB pourront participer à un des trois projets suivants.

Bowery Project 

Le Bowery Project est un organisme sans but lucratif qui a pour mission de créer des occasions de développement pour l’agriculture urbaine, en utilisant des terrains vagues, de manière temporaire. Rachel Kimel et Deena DelZotto, les co-fondatrices du projet, sont des productrices agréées en agriculture biologique. Elles n’utilisent ni pesticides, ni produits chimiques dans leurs plantations. Cet été, elles s’occuperont de cinq fermes urbaines dans différents quartiers de la ville de Toronto.

Le Native Women’s Resource Centre (un centre pour les femmes autochtones) est un des bénéficiaires des produits issus du Bowery Project. Il prépare des repas de midi chauds, tous les jours de la semaine, et nourrit entre 30 et 50 femmes et enfants autochtones. Les participants à la conférence de l’IB pourront remonter leurs manches et aider au fonctionnement de l’une des fermes urbaines du Bowery Project : arroser, fertiliser, planter, arracher les mauvaises herbes et récolter.

Community Resource Centre (CRC)

Le CRC est un centre de ressources au service de la communauté de Regent Park. Les bénévoles de l’IB feront le tour de l’établissement et prendront connaissance des nombreux services fournis à la communauté, notamment des services d’assistance juridique, une salle de recueillement et de prière, un vestiaire, un centre alimentaire, des formations relatives à l’alimentation, des jardins communautaires, ainsi que des logements sur place.

Le CRC se trouve à Regent Park, une communauté de la ville de Toronto dont l’histoire est très intéressante. C’est également une communauté qui est en train d’évoluer grâce à une initiative de redynamisation qui souhaite faire du quartier un lieu plus vivant et varié. Cette communauté hétérogène a des membres qui viennent de plus de 100 pays différents et qui parlent plus de 70 langues. Historiquement, Regent Park a été le premier endroit par lequel de nombreux réfugiés sont arrivés. Cette communauté rencontre de grandes difficultés et enregistre le taux le plus élevé de pauvreté chez les enfants du Canada, avec 63 % des enfants vivant sous le seuil de pauvreté. Dans le cadre de cette activité d’apprentissage, les professionnels de l’éducation rencontreront la communauté. Ils découvriront également l’histoire du quartier, ainsi que les leçons tirées en matière de développement urbain et comment elles ont été mise en œuvre par l’initiative de redynamisation.

Thorncliffe Neighbourhood Office

La mission du Thorncliffe Neighbourhood Office (TNO) consiste à former une communauté saine et sûre, en soutenant et en renforçant la qualité de vie individuelle et communautaire dans les quartiers de Thorncliffe Park et Flemingdon Park. En plus d’aider les nouveaux arrivants, le TNO apporte un grand soutien à la communauté, notamment aux femmes, aux enfants, aux familles, aux jeunes et aux personnes âgées, en matière de langue, d’emploi, de développement, de logement et de santé. Les bénévoles de l’IB feront le tour de l’établissement et découvriront les nombreux services fournis à la communauté.

Thorncliffe Park est un quartier multiculturel du centre-est de Toronto, à forte densité de population. Dans des dizaines de tours d’habitation, entassées sur un kilomètre carré, des gens venus de plus de 25 pays différents habitent, travaillent, font leurs courses et vont à l’école. Thorncliffe Park a toujours été un des premiers endroits où viennent les nouveaux arrivants au Canada. Conçu pour 12 000 habitants, le quartier en compte désormais plus de 30 000.

Thorncliffe Park a des taux de chômage et de pauvreté chez les enfants parmi les plus élevés de l’Ontario, ce qui reflète les difficultés d’insertion dans le marché du travail canadien rencontrées par les nouveaux arrivants.